Forfaitt-ORANGE-4G

Le ministre d’Etat Mohamed Bazoum à la réunion du G7 des ministres de l’Intérieur, à Paris (France) : La lutte contre le terrorisme et la migration au centre des discussions

Bazoum G7 France 2019Le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, séjourne à Paris, en France, où il prend part à une réunion du G7 des ministres de l’Intérieur qui a ouvert ses travaux, hier, jeudi 4 avril 2019, à l’Hôtel de Beauvau, sous la présidence du ministre français de l’Intérieur, M. Christophe Castaner.

Il y a lieu de préciser que le ministre d’Etat Mohamed Bazoum a été honoré, avec son homologue du Burkina Faso, par le ministre français de l’Intérieur qui les a invités à prendre part à cette réunion du G7. Aussi, au cours des rencontres bilatérales prévues au programme de la rencontre, le ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses, M. Mohamed Bazoum, s’entretiendra avec le ministre Christophe Castaner, assurant la présidence du G7.

Le G7 ou Groupe des 7, il importe de le souligner, regroupe l’Allemagne, le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, et le Royaume-Uni. Chaque année, la présidence est assurée par un des sept États qui définit les grandes orientations. Cette année, la France en assure la présidence depuis le 1er janvier 2019.

L’organisation du sommet de Biarritz, qui se tiendra du 24 au 26 août 2019, constituera le point d’orgue de la présidence française du G7. Aussi, plusieurs réunions ministérielles ont lieu pour préparer et accompagner ce sommet. C’est justement dans ce cadre que s’inscrit cette réunion des ministres de l’Intérieur du G7 qui se déroule à Paris.

Au cours de cette rencontre ministérielle, de nombreuses thématiques seront abordées. Il s’agit, entre autres, de l’état et la gestion de la menace terroriste ; la lutte contre l’emploi d’internet à des fins terroristes et d’extrémisme violent ; la gestion des combattants terroristes étrangers et de leurs familles ; la lutte contre le trafic de migrants et les réseaux de passeurs, ainsi que la lutte contre la criminalité environnementale.

Assane Soumana (ONEP)

05 avril 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique