Forfaitt-ORANGE-4G

Projet de régime de retraite pour les conseillers techniques du PR et du PM : A quoi jouent Issoufou et Brigi ?

Projet de régime de retraite pour les conseillers techniques du PR et du PM A quoi jouent Issoufou et Brigi ?Dans un arrêté pris il y a quelques jours, la Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative a créé un comité ad hoc «chargé de réfléchir sur un régime de retraite pour les Conseillers techniques du Président de la République et du Premier ministre».A bien comprendre l’arrêté de la Ministre Kaffa Christelle Jackou, à l’instar des fonctionnaires qui ont passé trente années ou plus à servir l’Etat, les conseillers techniques du Président de la Ré publique et ceux du Premier ministre pourront bientôt bénéficier d’une pension de retraite. En plus de constituer une rupture d’égalité entre les citoyens, en ce sens qu’elle ne prend pas en compte les conseillers techniques des autres institutions, dont l’Assemblée nationale, la décision de la Ministre de la Fonction publique pêche par son impertinence et constitue même une insulte à l’endroit de tous ces milliers de jeunes diplômés sans emploi qui continuent à courir les rues à la recherche d’un emploi. En effet, comment peut-oh admettre que dans un pays dont l’écrasante majorité de la population vit sous le seuil de la pauvreté, des hommes et des femmes, dont certains ont profité de l’Etat pendant des décennies, aient des pensions de retraite pour avoir simplement servi comme conseillers «techniques» à la Présidence de la République et à la Primature ?

La Ministre de la Fonction publique et la Réforme administrative ayant certainement agi sur instructions de ses supérieurs hiérarchiques, on peut se demander à quoi jouent véritablement le Président de la République Issoufou Mahamadou et son Premier ministre Brigi Rafini en ayant à l’esprit une telle décision. On est d’autant plus fondé à se poser cette question que la décision d’accorder une retraite aux conseillers techniques de la Présidence et de la Primature intervient à deux années seulement de la fin du second et dernier mandat du Président Issoufou Mahamadou et peut-être même de son régime. S’agit-il d’une démarche malsaine de garantir des lendemains certains à des «parents, amis et connaissances», au cas même où d’autres Nigériens venaient à reprendre le pouvoir en 2021 ? Il est tout de même curieux de constater que l’arrêté créant le comité ad hoc de la Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative intervient quelques temps seulement après l’annonce de l’augmentation des frais de déplacements des députés. Il y a sans doute un calcul visant à faire en sorte que le futur régime de retraite des conseillers techniques du Président de la République et du Premier ministre ne rencontre aucun blocage au niveau de l’Assemblée nationale.

Maiga Adamou 

03 avril 2019
Publié le 25 mars 2019
Source : Le Canard En Furie

Imprimer E-mail

Politique