Assemblée générale extraordinaire de l’UCESIF à Paris (en France) : Le Président du CESOC, M. Saley Saidou y a pris part

Le Président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), M. Saley Saidou, en compagnie du Secrétaire Général de l’Institution, M. Hassane Garba Abdou, a pris part le 20 mars dernier à Paris, en France, aux travaux de l’Assemblée Générale Extraordinaire de l’Union des Conseils Economiques et Sociaux et Institutions Similaires des Etats et Gouvernements membres de la Francophonie (UCESIF), tenus à l’occasion de la Journée Internationale de la Francophonie (OIF).

La réunion qui visait à insuffler un nouveau dynamisme à l’institution, s’inscrivait également dans le prolongement de la Déclaration de Bucarest, adoptée lors de l’Assemblée Générale annuelle de l’UCESIF de décembre 2018, qui fixe l’objectif de devenir un organe consultatif de la Francophonie, au titre de la démocratie participative.

Les participants à cette réunion parmi lesquels figurent également le Secrétaire   général parlementaire de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF), M. Jacques Krabal, ainsi que le Directeur des Affaires politiques et de la Gouvernance démocratique de l’OIF, M. Georges Nakseu-Nguefang, se sont félicités de la prise en compte de l’OIF et de l’APF de la forte dynamique impulsée par la Déclaration de Bucarest et des ambitions portées par l’UCESIF, notamment grâce aux efforts de la Présidence roumaine et à l’appui du Secrétaire général. Les membres de l’UCESIF ont, en outre, salué les réflexions et propositions faites par les différentes délégations pour mettre en œuvre la Déclaration de Bucarest d’ici au Sommet de Tunis de 2020.

Intervenant à cette occasion le Président du CESOC, M. Saley Saidou, a indiqué que le Niger, partie prenante de la Déclaration de Bucarest, s’engage résolument à sa mise en œuvre dans le délai requis. « Nous accompagnons aussi la participation de l’UCESIF dans le cadre de la refondation de la Francophonie, pour son cinquantenaire, en lien étroit avec l’OIF pour la mise en œuvre des cinq principales actions prévues par la Déclaration de Bucarest », a-t-il précisé, rappelant que « la Francophonie est née au Niger, nous encourageons toutes actions allant dans le sens de son renforcement ».

Le président du CESOC a mis à profit cette rencontre pour échanger avec les Hauts Responsables de l’UCESIF, de l’OIF et les Présidents des autres Institutions similaires.

Hassane Yayé AP/CESOC

28 mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique