Signature d’un Accord cadre entre le Niger et la Principauté de Monaco : Renforcer la coopération dans les domaines prioritaires pour le Niger

Kalla Ankouraou Gilles Tonelli Niger MonacoLe ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, M. Kalla Ankouraou, et le ministre des relations extérieures et de la Coopération de la Principauté de Monaco, M. Gilles Tonelli, en visite de travail dans notre pays, ont procédé hier dans l’après-midi à Niamey, à la signature d’un accord cadre touchant des domaines comme la sécurité alimentaire ; la santé et le développement local des populations les plus vulnérables dans notre pays. Cette signature d’accord cadre vient renforcer les relations de coopération qui existent entre le Niger et la principauté de Monaco.

Cet accord cadre de partenariat permet d’élargir les domaines d’intervention de la principauté de Monaco au Niger. Il s’agit surtout de rendre la coopération solide entre le Niger et Monaco afin de faire avancer les projets et programmes prioritaires conformément aux souhaits de la République du Niger. Après avoir apposé sa signature sur le document de l’accord cadre, le ministre des relations extérieures et de la Coopération de la Principauté de Monaco a précisé que la principauté de Monaca souhaite s’aligner dans les priorités que le Niger a choisies, notamment l’Initiative 3N ainsi que d’autres projets de façon que Monaco participe à cette dynamique enclenchée au Niger. Le Niger constitue l’un des pays prioritaires de la coopération internationale de Monaco. Le gouvernement de Monaco, a dit le ministre Gilles, intervient au Niger depuis 2004 à travers le financement en subventions et en assistance technique de projets et programmes de coopération au développement ciblés sur les populations les plus vulnérables. C’est dire que la principauté de Monaco est engagée en faveur du développement humain au Niger. L’investissement dans le capital humain est un axe majeur pour faire face aux menaces qui pèsent sur le développement du pays. Le soutien de Monaco, alloué exclusivement sous forme de subventions, se concentre sur la sécurité alimentaire, la santé et le développement local dans les territoires difficiles d’accès (Diffa, Zinder, Maradi, etc.). En outre, près de 50% de l’aide monégasque au Niger est ciblée sur la sécurité alimentaire et nutritionnelle, soit environ 40% sur la santé de la population (drépanocytose, méningite….) et 10% en faveur du développement économique local (filière lait). La coopération monégasque continuera à accroitre son aide au Niger dans les années à venir, a assuré le ministre des relations extérieures et de la Coopération de la Principauté de Monaco.  

Quant au ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur, il s’est réjoui de l’intérêt qu’accorde la principauté de Monaco au Niger. ‘’ La durée du séjour du ministre des relations extérieures et de la Coopération de la Principauté de Monaco, M. Gilles Tonelli, à Niamey en dit long sur la qualité des relations entre le Niger et la principauté de Monaco. En effet, le Niger se trouve être d’ailleurs parmi onze (11) pays avec lesquels Monaco entretient des relations de coopération. Il faut que les Nigériens le sachent. Pendant la visite du ministre Gilles, nous avons eu le temps et l’occasion d’échanger sur la plupart des domaines ou secteurs dans lesquels Monaco intervient. Dans cette optique, nous avons visité un certain nombre de réalisations faites dans le cadre de la coopération. Nous souhaitons que cette coopération aille de l’avant dans l’intérêt bien compris du Niger et de la Principauté de Monaco’’, a relevé le ministre Kalla Ankouraou. Par ailleurs, le ministre des Affaires Etrangères, de la Coopération, de l’Intégration Africaine et des Nigériens à l’Extérieur devait souligner que dans le cadre de la construction du Centre de Conférence, le centre de la drépanocytose, construit à travers la coopération avec la principauté de Monaco a été démoli. Mais le Niger a pris des engagements pour assurer la reconstruction de ce centre de la drépanocytose. Les domaines d’intervention de la principauté de Monaco sont extrêmement chers pour le gouvernement du Niger. ‘’ Nous souhaitons que cette coopération assez lisible se renforce davantage’’, a conclu le ministre Kalla Ankouraou.

Hassane Daouda (onep)

22 mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique