Forfaitt-ORANGE-4G

Le Chef de l’Etat rencontre les opérateurs économiques : Créer une grande société nigérienne à capital privé pour accompagner l’Etat

voie express chantierLe Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, a rencontré hier matin, les opérateurs économiques dans la salle de délibération du Conseil des ministres. C’était en présence du Premier ministre, Chef du gouvernement SE Brigi Rafini, et des membres du gouvernement.

A l’issue de la rencontre, le ministre, Conseiller Spécial du Président de la République, M. Alma Oumarou, a d’abord expliqué que le Chef de l’Etat a convié les opérateurs économiques afin d’échanger de la perspective de la création d’une Société nigérienne d’investissement à capital privé. “Il s’est agi pour les opérateurs économiques de voir dans quelle mesure, ils vont créer une société solide, forte pour investir dans tous les domaines en vue d’accompagner l’Etat dans son œuvre de développement de notre pays. Sachant que l’Etat ne peut pas tout faire seul, le Chef de l’Etat a demandé aux opérateurs économiques d’explorer les moyens idoines pour mettre en place une structure financière solide susceptible de soutenir les efforts de l’Etat” a-t-il indiqué. Le Niger, a ajouté M. Alma Oumarou, ambitionne d’être parmi les pays ayant le plus fort taux de croissance dans les cinq prochaines années. D’ores et déjà, notre pays figure aujourd’hui parmi les dix pays qui ont les meilleurs taux de croissance a-t-il souligné avant d’ajouter que l’ambition du Niger est de continuer à progresser à l’horizon 2021 en enregistrant un taux de croissance moyen de 7% voire plus. L’atteinte de ce taux de croissance est possible, si notre pays dispose d’importantes structures privées a précisé M. Alma Oumarou.

En outre, il a rappelé que des comités qui ont été mis en place autour de la chambre de Commerce d’Industrie du Niger, ont travaillé et réfléchi suite à la réunion qui s’est tenue autour du Président de la République le 25 octobre 2018. Au cours de la rencontre d’hier, il a indiqué avoir restitué au Chef de l’Etat les résultats auxquels ils sont parvenus. Le ministre, Conseiller Spécial du Président de la République, a indiqué que les opérateurs économiques ont accepté le principe concernant la création d’une Société nigérienne d’investissement avec un capital minimum de cinq milliards de FCFA, et un capital maximum de dix milliards de FCFA. Le Chef de l’Etat a, à cet effet salué les efforts et les engagements pris par le secteur privé. Retenons aussi que le Chef de l’Etat, le Premier ministre, Chef du gouvernement et les membres du gouvernement ont exprimé le souhait que cette société voit le jour dans un bref délai avec beaucoup plus d’ambition en ce qui concerne son capital. Par ailleurs, M. Alma Oumarou a ajouté que le secteur privé a demandé en contre partie au gouvernement un certain nombre de mesures d’accompagnement qui cadre avec tout ce que les lois en vigueur ont prévu dans le code d’investissement, le code pétrolier, mais aussi la mise en application de certains textes notamment une charte de Petites et Moyennes Entreprises, et un second business acte prévoyant aux entreprises nigériennes un certain nombre d’avantages. «Il faudrait aujourd’hui qu’à condition égale, qu’une priorité soit donnée au secteur privé nigérien. Les autres secteurs privés qui viennent investir dans notre pays, ils l’ont fait parce qu’ils ont eu l’appui de leurs gouvernements à travers un certain nombre d’accompagnements » a déclaré M. Alma Oumarou. Il a indiqué que le Président de la République a pris l’engagement avec le Chef du gouvernement d’accorder à cette nouvelle société qui sera créée, tout ce qui est faisable dans le cadre communautaire, parce que nous sommes aussi dans un système communautaire et même mondial avec les zones de libre-échange.Il a ensuite indiqué que le Niger s’est engagé à travers le Président de la République d’accompagner le secteur privé. Quant au secteur privé, il s’est également engagé àmettre sur pied cette société qui est ouverte à l’ensemble des opérateurs économiques qui sont au Niger comme ceux qui sont au niveau de la Diaspora. Le ministre, Conseiller Spécial du Président de la République a notifié que le Chef de l’Etat, et le Premier ministre ont vivement encouragé le secteur privé tout en réitérant leur engagement à encourager et à promouvoir le secteur privé, du fait qu’un pays qui ne peut qu’importer, i ne peut que s’appauvrir. C’est pourquoi, il est important de créer un secteur secondaire fort pour qu’il soit fort dans les industries, dans le développement du secteur agro-industriel. Il a, enfin rassuré que le projet de création de cette société sera concrétiser au plus tard dans les deux mois à venir.

Laouali Souleymane(onep)

1er mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique