Forfaitt-ORANGE-4G

Clôture de la 1ère session ordinaire 2019 du CESOC : «Les recommandations adoptées seront portées à la connaissance du Président de la République et de l’Assemblée Nationale» déclare M. Saley Saidou, président du CESOC

La première session ordinaire du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC) a pris fin hier à Niamey. Après 15 jours d’intenses travaux, les conseillers du CESOC sont parvenus à plusieurs résultats positifs qui cadrent avec le renouveau dans la conception et l’accomplissement des missions qui leur sont confiées par la Constitution de la République du Niger. La cérémonie de clôture présidée par M. Saley Saidou, président du CESOC, s’est déroulée en présence du Ministre chargé des Relations avec les institutions, du Gouverneur de la région de Niamey, ainsi que de celle des chefs traditionnels et du corps diplomatique accrédité au Niger.

Pour cette première session du CESOC au titre de l’année 2019, tous les points inscrits à l’ordre du jour ont été examinés dans la plus grande sérénité et la courtoisie requises en pareille circonstance. Ainsi, les membres de cette institution ont procédé à la relecture et à l’amendement de certaines dispositions de leur règlement intérieur afin d’en améliorer le fonctionnement, le renforcement des capacités des conseillers sur la méthodologie de suivi et évaluation des politiques publiques, et enfin l’audition de plusieurs membres du Gouvernement sur la conduite des actions relevant de leur département respectif.

Dans son discours de clôture, le président du Conseil Economique, Social et Culturel, M. Saley Saidou, a rendu un hommage appuyé aux conseillers et aux Chefs traditionnels pour leur participation «digne d’éloges» aux travaux de cette session. En effet, par leur ponctualité, leur assiduité et la sagesse de leurs interventions dans les débats, a indiqué le Président du CESOC, ils ont su apporter un cachet particulier aux travaux. M. Saley Saidou a relevé la haute qualité des contributions des intervenants, dont plusieurs membres du Gouvernement, qui a permis l’adoption de plusieurs recommandations pertinentes. Comme l’exige les textes fondamentaux du CESOC, a-t-il dit, les recommandations adoptées « seront portées à la connaissance du Président de la République et de l’Assemblée Nationale».

Durant quinze jours, les conseillers du CESOC ont débattu de plusieurs thèmes, dont les stratégies d’appui aux producteurs face aux changements climatiques, la problématique de la sécurité alimentaire au Niger et les stratégies mises en œuvre, l’état des lieux et les perspectives du dialogue social au Niger, les défis posés par la démographie, les politiques et stratégies d’accompagnement des artistes nigériens, etc.

En plus de leur visite au Salon de l’agriculture qui leur a permis de s’imprégner de la diversité des produits agro-sylvo-pastoraux, ainsi que les principales innovations techniques et technologiques en la matière, les conseillers du CESOC ont aussi débattu de l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication pour une information saine, la contribution du secteur de l’artisanat au développement socio-économique du Niger, la contribution du CESOC dans la mise en œuvre du programme de la renaissance culturelle, le registre social unifié (RSU) et l’African Risk Capacity (ARC) pour la gestion des catastrophes naturelles dont notamment la sécheresse.

Souleymane Yahaya (Stagiaire)
1er mars 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique