Visite du ministre de la Santé publique et du DG de l’UA 2019 dans deux hôpitaux de Niamey : Corriger les manquements et certains dysfonctionnements en prélude au Sommet des Chefs d’Etat de l’UA

L’hôpital national de Niamey (HNN) et celui de Lamordé (HNL), ont successivement reçu, le lundi 25 février dernier, la visite du ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et du Directeur général de l’Agence UA Niger 2019, M. Mohamed Saidil Moctar, accompagnés de leurs collaborateurs. Cette visite s’inscrit dans le cadre des inspections des dispositifs sanitaires de prise en charge au cours du Sommet de l’Union africaine de juillet 2019 qu’accueillera le Niger. Elle a permis d’apprécier la disponibilité des ressources humaines, l'état des installations et des équipements matériels de prise en charge sanitaire mais aussi le niveau d’avancement de certains travaux engagés pour renforcer et améliorer les matériels et les infrastructures de santé.

C’est d’abord le Pavillon de la Francophonie de l’HNN qui a accueilli la délégation. Ce pavillon à étage comprend 24 salles d’hospitalisation simples et 5 salles d’hospitalisation VIP. Des travaux de réfection au niveau de ce pavillon et notamment de toutes les salles VIP, avec la mise en place de toutes les commodités nécessaires à une prise en charge médicale adéquate. A la date de cette visite, ces travaux de réfection sont à 80% de taux d’exécution. Par la suite, Dr Maïnassara et le DG de l’Agence UA Niger 2019, ont inspecté la salle d’Imagerie à Résonnance Magnétique (IRM) et le service Scanner et imagerie pour constater de visu, l’état des matériels et la disponibilité des agents de santé.

La délégation ministérielle s’est ensuite rendue au niveau de l’Hôpital national de Lamordé (HNL). A ce niveau, les visiteurs ont passé, au peigne fin, les services d’urgence, de l’imagerie médicale et du bloc opératoire. Toutes ces visites se sont déroulées en présence des responsables des deux hôpitaux, qui ont fourni toutes les explications requises, sur le fonctionnement, les conditions d’accueil, les soins et l’hospitalisation des malades. A la fin de cette série de visites, Dr Idi Illiassou Maïnassara a, après avoir rappelé le but de ces visites, indiqué qu’au sein de l’Agence UA, il existe un Comité santé, qui s’occupe de tout ce qui est mécanisme de prise en charge, de mise en place de matériels techniques et de tout ce qui rentre dans le cadre de la gestion des urgences sanitaires, lors de cette importante rencontre qui se tiendra dans notre pays.

«Nous faisons ces visites pour apprécier, non seulement la disponibilité des ressources humaines mais également, celle des installations, de matériels de prise en charge des éventuels cas de santé qui peuvent se présenter », a-t-il précisé. Le ministre de la Santé publique a annoncé qu’un évènement comme le sommet des Chefs d’Etat de l’UA qui va rassembler des milliers de visiteurs, nécessite une prise des dispositions sur tous les plans et surtout en matière de santé. «Cette visite va nous permettre de prendre des dispositions pour corriger les manquements et améliorer certains dysfonctionnements que nous avons constatés », a indiqué le ministre Illiassou.

Néanmoins, le dispositif est déjà en place et il y a des matériels qui sont dans le processus de la commande, et d’autres sont déjà sur place et seront installés. « D’ici juin, on doit être prêt pour accueillir tout cas qui peut se présenter lors de ces évènements », a assuré le ministre de la Santé publique. Cette visite intervient un mois après celle effectuée, par les deux personnalités, à l’hôpital Général de Référence et au SAMU (Service d’Aide Médicale d’Urgence).

Mahamadou Diallo(onep)

27 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique