Forfaitt-ORANGE-4G

Ouverture, ce matin à Niamey, d’un Sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la région Sahel sur le climat : Pour la validation d’un plan d’investissement climatique de 400 milliards de dollars

Issoufou Alpha Conde NiameyUn sommet des Chefs d’Etat et de gouvernement de la région Sahel sur le climat ouvre ses travaux, ce lundi 25 février au Palais des Congrès de Niamey, sous la présidence de SEM. issoufou Mahamadou, Président de la Commission climat de la région Sahel.
Comme l’a annoncé, mercredi dernier, le ministre nigérien de l’Environnement, de la Salubrité urbaine et du Développement Durable,M. Almoustapha Garba, cette rencontre de Niamey sera l’occasion pour les Chefs d’Etat et de gouvernement des pays du Sahelde réaffirmer leur volonté politique et de plaidoyer sur le climat dont les effets les plus pervers pour la zone sahélienne sont les sécheresses récurrentes et leur lot d’insécurité alimentaire.
Il s’agira principalement d’examiner et de valider le plan d'investissement climatique portant sur une enveloppe de 400 milliards de dollars, soit plus de 350 milliards d’euros, élaboré pour la période 2018-2030, soit sur une durée de 12 ans.
Qualifiant ce plan de ‘’très ambitieux’’,le ministre en charge de l’Environnement, M. Almoustapha Garba,a expliqué, lors de sa conférence de presse, qu’il est « la traduction des engagements de nos Etats à travers l’Accord de Paris sur le réchauffement climatique».
Comme l’a souligné le ministre Almoustapha Garba, ce plan est assorti d’un programme prioritaire axé sur six projets visant diverses actions sur le terrain en vue de limiter les émissions des gaz à effet de serre et depermettre aux populations de s’adapter aux changements climatiques.
Ce programme prioritaire, qui doit « être mis en oeuvre sans attendre», sera soumis aux partenaires techniques et financiers lors d’une table ronde le 26 février à Niamey «en vue de son financement», a annoncé le ministre.Il faut préciser que ce plan d’investissement concerne les 17 Etats de la commission climat pour le Sahel, à savoir le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Cap Vert, la Côte d’Ivoire, la Gambie, la Guinée Conakry, Djibouti, l’Éthiopie, l’Érythrée, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, le Soudan et le Tchad.
Assane Soumana(onep)

22 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique