Forfaitt-ORANGE-4G

Déclaration du Front Patriotique : Dénonciation ferme de la confiscation et l’instrumentalisation du processus électoral au Niger par le parti-Etat

Déclaration  du Front Patriotique : Dénonciation ferme de la confiscation et l’instrumentalisation du processus électoral au Niger par le parti-Etat

Niamey, le 23 février 2019
Déclaration du Front Patriotique

Relative à la signature du Contrat de l’opérateur du fichier biométrique,
Les Nigériens ont suivi, il y a 72 heures, la cérémonie de signature de la convention entre la CENI et un opérateur chargé de la biométrie dans notre pays.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Si les parties prenantes et les partenaires du Niger sont d’accord sur la nécessité impérieuse de doter notre pays d’un fichier biométrique en vue de réduire les risques de fraude aux élections, il reste qu’un processus de sélection opaque et manipulé , comme c’est le cas au Niger , est en lui-même source et instrument de fraude.

Cette sélection faite sans aucune transparence, sans aucune implication des partis politiques de l’opposition est, en réalité , une énième imposture organisée par la majorité présidentielle en vue de s’approprier et de manipuler par tous les moyens l’ensemble du processus électoral, qui va de l’établissement des pièces d’état- civil à la proclamation des résultats en passant par le contrôle des bureaux de vote, le contrôle des démembrements de la CENI, l’orientation de l’enrôlement et la mise sous coupe réglée de la direction du fichier biométrique.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Avec un code électoral taillé sur mesure, une CENI et une DIFEB unicolores, des audiences foraines partisanes, la politisation outrancière de l’administration publique, la mobilisation des autorités coutumières, la prise de contrôle illégale et illégitime des mairies, la monopolisation des médias d’Etat, la répression des libertés, l’implication du Président de la République dans les affaires des partis politiques, il ne reste plus aucun contenu sérieux d’indépendance , d’honnêteté et d’égalité des chances dans le processus électoral en cours.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Dans n’importe quel pays démocratique du monde, un processus électoral est ouvert, inclusif, libre, transparent et accessible à n’importe quel citoyen et à n’importe quelle organisation politique. Sauf au Niger, où tout est organisé pour et par un seul parti.
Sauf au Niger, où manifestement l’objectif n’est pas d’organiser une consultation libre et honnête, mais plutôt, et quelque soit le péril, de consacrer la continuité d’un régime qui évolue et ne fonctionne que selon ses seules volontés.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Au Niveau du Front Patriotique, nous aurions voulu et nous avons écrit pour que toutes les parties participent au processus d’établissement des pièces d’état civil et au choix de l’operateur de manière inclusive.
L’inclusivité en matière d’élection ou d’élaboration du fichier électoral crée un avantage précieux et irremplaçable : la confiance mutuelle entre les différents acteurs.
Malheureusement, en rupture avec notre tradition de consensus électoral et dont le parti-Etat a été le plus grand bénéficiaire, et malgré les demandes maintes fois renouvelées de l’opposition d’instaurer un processus inclusif et transparent en vue du choix de l’opérateur biométrique, le parti-Etat a encore fait à sa guise et a choisi qui il veut pour certainement organiser et confectionner le fichier biométrique qu’il veut.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Désormais, avec convention le parti-Etat contrôle tout seul l’ensemble du processus et l’ensemble des segments liés à l’organisation des élections au Niger ; le tout, chapeauté par un Ministre de l’intérieur-candidat aux élections présidentielles de 2020.

Après une opération d’établissement des pièces d’état -civil totalement instrumentalisée par le parti-Etat, il leur est désormais possible de poursuivre leur projet de hold-up électoral avec un processus biométrique contrôlé par eux seuls.

Or, s’agissant justement de l’importance du fichier électoral, en 1997, le Président Issoufou Mahamadou, opposant à l’époque, disait ceci, je cite : «Nous avons fait part au président du CSN de la question cruciale du fichier électoral parce que nous savons que la fraude électorale commence par le fichier électoral .Les candidats aux élections gagneront ou perdront en fonction de la fiabilité du fichier électoral et c’est pour cela que nous avons fait part de notre préoccupation par rapport à la gestion du fichier électoral »Fin de citation .

Alors, conformément à cette position du Président de la République, nous nous posons cette question aujourd’hui: Maintenant que le parti-Etat a désigné unilatéralement l’operateur de la biométrie et qu’il contrôle tout seul la gestion du fichier électoral, est ce à dire que le vainqueur des élections est d’avance désigné ?

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
La détermination du parti-Etat à vouloir régenter et contrôler le processus électoral est à nulle autre pareille dans l’histoire politique du Niger indépendant.
Au front patriotique, nous voudrions tant qu’ils aient la même détermination dans la sécurisation du Niger et de son peuple, dans la satisfaction des besoins essentiels des populations et dans la recherche des emplois pour les jeunes. De toute évidence, ce n’est point la préoccupation de ceux qui aujourd’hui décident pour tout et sur tout.

Mesdames, Messieurs, Camarades Patriotes
Nous voudrions réaffirmer ici que sans dialogue politique sincère, il n’est pas possible de réussir le tournant démocratique vertueux que nous voulons pour notre pays aux prochaines élections.
Ceux qui du coté du parti-Et s’obstinent à vouloir tout faire à leur guise doivent savoir qu’ils risquent de créer des problèmes à notre pays et ils en assumeront seuls les conséquences.

C’est pourquoi le Front Patriotique :

  1.    Dénonce fermement la confiscation et l’instrumentalisation du processus électoral au Niger par le parti-Etat ;
  2.    Dénonce la convention signée par la CENI et son opérateur comme étant un processus tendancieux, opaque et non inclusif ;
  3.    Exige que les processus d’établissement des pièces d’état- civil et d’élaboration du fichier biométrique soient neutres, libres, honnêtes, transparents et ouverts à tous les partis politiques, aux médias indépendants et à la société civile.
  4.    Appelle l’ensemble des forces démocratiques et de la société civile à continuer le combat pour l’instauration d’un dialogue politique sincère en vue d’obtenir les conditions nécessaires en matière de transparence, d’équité et de liberté du processus électoral.

FAIT A NIAMEY LE 23 FEVRIER 2019

Front Patritique - République du Niger-BP : 13899 Niamey Niger - Tel : +22796 96 14 54 -  E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Imprimer E-mail

Politique