DIFFA : Réunion préparatoire en prélude aux assises nationales des Ong/AD

En prélude aux assises nationales des ONG et Associations de développement (AD) édition 2019, une réunion préparatoire s’est tenue lundi dernier dans les locaux de l’ONG N’GADA à Diffa dernier sous la présidence du Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa M. Yahaya Godi et en présence du (1er ) Vice-président du Conseil régional, du préfet de Diffa, de l’honorable Chef de Canton de la Koumadougou. Cette rencontre qui a regroupé les Directeurs régionaux et départementaux des services déconcentrés, les représentants des ONG /AD implantées dans la région ainsi que divers acteurs locaux vise à préparer une contribution judicieuse de la région aux assises nationales.

Intervenant à cette occasion, le préfet du département de Diffa a souhaité la chaleureuse bienvenue aux participants tout en se réjouissant du choix de son entité administrative pour abriter ces assises d’une importance capitale. Aussi, Ousmane Koussiry a souhaité plein succès aux travaux. Quant au Directeur régional du Développement communautaire et de l’Aménagement du territoire, il a rappelé que depuis plusieurs années, l’Etat met en œuvre des politiques d’émergence des ONG/AD. M. Cheffou Garba cite entre autres l’adoption d’un cadre juridique favorable illustré par l’Ordonnance 84-06 du 1er Mars 1984 et la loi 91-06 du 20 Mai 1991. Cette politique d’émergence des ONG/AD a été également soutenue par d’autres mesures incitatives sur les plans administratif, institutionnel et financier avec l’octroi des exonérations fiscales sur les activités des ONG/AD et l’institution d’une subvention aux ONG nationales naissantes de 1992 à 2001. M. Cheffou Garba a enfin souligné toute l’importance de la présente réunion qui aboutira à la rédaction d’un document de qualité qui constituera la contribution de la région de Diffa aux assises nationales sur les ONG/AD.

Pour sa part, le Secrétaire général du Gouvernorat de Diffa a, prime à bord, souligné que cette réunion revêt une importance capitale car il s’agit d’engager un diagnostic sans complaisance des interventions des ONG/AD et de certains de leur regroupements légalement reconnus dans la région de Diffa, dans la perspective de l’amélioration des performances du secteur des ONG/AD. M. Yahaya Godi a ensuite noté qu’au cours de ces travaux, les nouveaux enjeux et défis doivent faire l’objet d’un examen rigoureux. Il s’agit notamment du caractère désuet du cadre juridique dans lequel évoluent les ONG/AD. Pour ce le SG de la région de Diffa, ce cadre était certes favorable à une politique d’émergence mais qui se trouve, aujourd’hui accomplie et soulève des questions relatives à l’assainissement du secteur ; au non-respect par un nombre relativement important d’ONG/AD de leurs propres textes sur la base desquels elles sont reconnues et du cadre juridique adopté par l’Etat ; à la difficulté de la maitrise sectorielle et géographique des interventions des ONG/AD ; au déficit de crédibilité des organes exécutifs d’un certain nombre croissant d’ONG/AD et de certains de leurs regroupements ; au défaut de signature par les ONG/AD du Protocole de Mise en Exécution qui est un instrument de promotion du partenariat entre acteurs. Enfin M. Yahaya Godi a invité les participants à réfléchir pour formuler des recommandations pertinentes sur la stratégie de partenariat aussi bien entre l’Etat et les ONG qu’avec les collectivités territoriales et entre les ONG/AD elles-mêmes notamment entre les ONG nationales et celles étrangères.

Mato Aadmou ONEP - Diffa
20 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique