PNDS-Tarayya : Des ressortissants de Bouza réclament des postes de ministres au sein du gouvernement

conseil min 01 02 19Image d'illustration Élus sous la bannière du PNDS, le député Algabid Atta de certains de ses camarades conseillers locaux semblent ne pas être contents de leur « pouvoir ». Ils s’estiment lésés dans l’octroi des marchés publics et le partage des postes de responsabilité, notamment dans l’administration et les services déconcentrés. Pour avoir réparation, selon des sources politiques, Algabid Atta aurait fait venir à Niamey une quarantaine de conseillers locaux du département de Bouza, région de Tahoua. Objectif, rencontrer le Président de la République et le ministre de l’Intérieur, président du parti pour leur notifier quelques doléances de la population de Bouza. Au cours de la rencontre avec le Chef de l’Etat, selon notre source, Algabid et ses conseillers locaux auraient demandé un poste de ministre pour le département de Bouza, quelques postes de préfet et des marchés publics. A cet effet, un mémorandum, contenant des doléances, aurait été remis au Chef de l’Etat. Pour Algabid et sa délégation, le département de Bouza n’aurait pas gagné grand-chose depuis l’avènement du PNDS au pouvoir. Quelques marchés seulement seraient donnés à des opérateurs économiques ressortissants du département qui ne feraient rien pour le parti. Mais qui sont ces opérateurs économiques qui ne feraient rien pour le parti ? Algabid a-t-il oublié que le sieur Barmou Salifou qui est un de ses confidents a été gouverneur puis ministre de l’Hydraulique avant d’être nommé PCA ? Et Barmou n’est pas seul. En tout état de cause, la démarche du député et sa délégation met davantage à nu la gestion clanique et patrimoniale du pouvoir en place.

Soum 
19 février 2019 
Source : Le Courrier

Imprimer E-mail

Politique