Communiqué du Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses relatif à l'Etat d'urgence

 Communiqué du Ministère de l'Intérieur, de la Sécurité Publique, de la Décentralisation et des Affaires Coutumières et Religieuses relatif à l'Etat d'urgence«Aucune interdiction de circulation de personnes à quelque heure que ce soit n'est instituée dans les départements concernés par la proclamation de l'état d'urgence»

En application des textes suivants proclamant de l'état d'urgence dans la région de Tillabéri :

  • décret n°2017-157/PRN/PM/MDN/MISPD/ACR/MJ du 03 mars 2017 portant proclamation de l'état d'urgence dans les régions de Tillabéri (départements de Ouallam, Ayorou, Bankillaré, Abala et Banibangou) et de Tatoua (départements de Tassara et Tillia) ;
  • décret n°2018-842/PRN/MISPD/ACR/MJ du 30 novembre 2018 portant proclamation de l'état d'urgence dans les départements de Say, Téra et Torodi ;
  • décret n°2018-873/PRN/MISPD/ACR/MJ du 07 décembre 2018 portant proclamation de l'état d'urgence dans les départements de Gotheye et Tillabéri, les autorités administratives de ladite région ont pris des mesures qui ne cadrent ni avec l'esprit ni avec la lettre des décrets ci-dessus référencés.

Aussi :

  • aucune interdiction de circulation de personnes à quelque heure que ce soit n'est instituée dans les départements concernés par la proclamation de l'état d'urgence ;
  • le Gouverneur de la région de Tillabéri a été instruit pour revoir en profondeur l'arrêté n°012 du 08 février 2019 portant application de certaines dispositions applicables dans le cadre de l'état d'urgence.

Onep

 19 février 2019 
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique