3ème Session du Comité Inter Universitaire pour la Préparation et la Gestion du Festival Culturel et Scientifique des Clubs UNESCO Universitaire de l’Afrique de l’Ouest : Pour la promotion des idéaux de l’Unesco

Le Réseau des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest (RESCUAO) a tenu du 7 au 12 février 2019 à Bobo Dioulassou, au Burkina Faso, la troisième Session du Comité Inter Universitaire de Préparation et de Gestion du FESCUAO/RESCUAO. Les travaux se sont déroulés dans la salle de Réunion du Centre Régional des Œuvres Universitaires sis dans l’enceinte de la Cité Estudiantine Belle Vie de l’Université Nazi Boni de Bobo Dioulassou. C’est le Parrain de cette session, Dr Oumar Tiemoko Sanou, ancien Secrétaire Général du Conseil Régional de haut Bassin, qui a eu l’honneur de présider la cérémonie d’ouverture des travaux. C’était en présence des membres du Secrétariat Général du RESCUAO, des représentants des pays membres du RESCUAO (Bénin,   Côte d’Ivoire, Mali, Niger, du pays hôte, le Burkina Faso) et de plusieurs invités don les anciens responsables du mouvement Unescosien.

Après la réunion préparatoire de la Session, les travaux ont débuté le vendredi 08 Février 2019 dans la matinée. Plusieurs interventions ont marqué cette cérémonie d’ouverture, dont celle du Parrain, Dr Oumar Tiemoko Sanou, qui a exprimé sa joie de constater que le mouvement Unescosien continue sa marche dans la promotion et la vulgarisation des idéaux de l’UNESCO, d’intégration sous régional, de paix dans l’espace ouest africain. Il a exhorté les membres à plus de don de soi, à la dévotion et à la détermination, pour qu’il ait plus d’actions et de résultats au profit des communautés ouest africaines.

Pour sa part, le Secrétaire Général du RESCUAO, M. Thomas Bouda a remercié le Parrain et les anciens présents à cette cérémonie pour leur disponibilité à chaque fois que le mouvement fait appel à eux dans ses activités. « Vos sages conseils, vos orientations avisées, vos soutiens permanents et en tout genre font toujours école chez les jeunes Unescosiens actuels. Nous comptons toujours sur cette disponibilité pour la promotion des valeurs de paix, de la tolérance, de la culture, et de la science », dit-il.

Auparavant, le président du Club UNESCO des Etudiants de l’Université Nazi Boni de Bobo Dioulassou, M. TRAORE Zan Mohamed, s’est réjoui du choix de son club et de la ville de Bobo et de l’Université Nazi Boni pour abriter les assises de cette troisième session du CIUPG.

Il faut noter que tous les points inscrits à l’ordre du jour ont été examinés et adoptés à la grande satisfaction des différentes délégations.

C’est pourquoi, en clôturant les travaux, le 11 février 2019, dans la matinée, le Secrétaire Général du RESCUAO, M. Thomas Bouda a invité les pays membres du réseau à plus d’abnégation dans les préparatifs de la prochaine édition du FESCUAO Abomez-Calavi 2019.

En effet, la 15ème édition du FESCUAO 2019 se tiendra au mois d’Aout sur le thème « Jeunesse et numérique : circulation des biens culturel en Afrique de l’ouest ».

Après l’amendement du document projet du FESCUAO, le Budget est arrêté à environs 106 millions de FCFA.

Pour rappel, le réseau des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest est une Structure qui regroupe en son sein 6 (six) pays membres permanents (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Mali, Niger et Togo). La principale activité du RESCUAO, c’est l’organisation du Festival Scientifique et Culturel des Clubs UNESCO Universitaires de l’Afrique de l’Ouest(FESCUAO), chaque deux an, dans l’un des pays membres. Le CIUPG est l’instance suprême de préparation et d’organisation de ce festival.

Avant de regagner leurs pays respectifs, les délégations prendront part à des visites guidées de plusieurs sites touristiques de la ville de Bobo.

Ali Maman

13 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique