Forfaitt-ORANGE-4G

Visite du président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey à la Morgue de l’Hôpital National de Niamey et au Cimetière musulman de Yantala : Vers l’aménagement des morgues et des aires de prières mortuaires

Dans le cadre de l’aménagement de la ville de Niamey, le président de la Délégation Spéciale de cette entité, M. Mouctar Mamoudou a effectué le 11 février dernier, une visite à la Morgue de l’Hôpital National de Niamey et au cimetière musulman de Yantala. Ce déplacement vise à constater les conditions dans lesquelles le personnel travaille et voir comment améliorer le processus lié aux funérailles. M. Mouctar Mamoudou était accompagné dans cette visite par les cadres centraux de la Communauté Urbaine de Niamey.

Le volet d’aménagement des Morgues et des cimetières de la ville de Niamey s’inscrit dans le cadre d’un projet de la mairie centrale de la capitale. L’objectif est d’améliorer la façon de faire afin de créer les conditions pour que les cortèges mortuaires ne puissent pas causer des difficultés énormes aux usagers de la circulation à Niamey. « En concertation avec les responsables de l’hôpital National de Niamey, nous voulons que la prière des morts se fasse progressivement au niveau du cimetière pour éviter le problème de parking. Nous demandons la compréhension de la population de la ville de Niamey afin de nous faciliter les choses. Au cimetière Yantala, le hangar pour prière mortuaire est quasiment prêt ; les toilettes sont disponibles et l’adduction d’eau potable suivra pour permettre aux populations de prier leurs morts convenablement. C’est le lieu pour nous de demander l’appui des bonnes volontés qui veulent accompagner la ville de Niamey dans ce projet d’aménagement des morgues. Notre objectif est de finir ces travaux dans deux mois », a précisé le maire central de Niamey. « Nous avons tous le devoir de prendre soin des morts », a-t-il ajouté. Le hangar de prière mortuaire   visité par le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey est de 400 m². Sa capacité d’accueil pour la prière mortuaire est de 800 personnes avec un espace supplémentaire de 400 m². C’est dire que cet espace de prière peut prendre 2000 personnes. Ce qui n’est pas le cas en face de l’hôpital parce que la place est exigüe. Ce problème a trop duré dans la capitale. Il est donc temps que la mairie centrale apporte des solutions. Une fois que le projet d’aménagement se concrétise, la morgue de l’hôpital national reçoit les corps. Il y aura un seul véhicule de transport de la dépouille mortelle sans cortège pour le cimetière Yantala. Les populations vont se rencontrer justement au cimetière pour la prière mortuaire collective. Par ailleurs, il faut relever que les capacités d’accueil de la morgue de l’hôpital sont dépassées. C’est pourquoi, il est prévu dans ce projet d’aménagement de faire en sorte que les capacités de la morgue soient augmentées.

En marge de cette visite, le président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey s’est rendu sur la route de Lazaret menant au rond-point Baaré Mainassara pour vérifier l’exécution des travaux de démantèlement des cassis à dos d’âne afin de faciliter la mobilité urbaine aux populations. « Nous sommes certes là pour sécuriser les populations de la ville de Niamey, mais que cet aspect n’occulte pas notre rôle qui est celui de créer les conditions pour améliorer la mobilité urbaine. Cette opération est étendue partout où les dos d’âne ont été surdimensionnés. Désormais, ces dos d’âne ne seront maintenus que là où ils sont nécessaires comme à la devanture des établissements scolaires ; les endroits de forte fréquentation humaine et les passages des piétons. Les populations de Niamey sont invitées à signaler à la mairie centrale les endroits où elles repèrent des difficultés de ce genre-là à travers la plateforme e Nyala ; la page facebook de la ville de Niamey ou encore le numéro vert qui est disponible au 4334 », a dit le président de la Délégation Spéciale de la ville de Niamey.

Hassane Daouda
13 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique