Forfaitt-ORANGE-4G

Le numérique au Niger : Promouvoir le numérique et accélérer le progrès social

Certes le fossé qui existe entre les pays dits développés et ceux du tiers monde est grand en matière du développement numérique, mais il n’en demeure pas moins que des progrès substantiels sont en train d’être réalisés en Afrique d’une manière générale et au Niger en particulier. Pour ce qui concerne le Niger, la création d’un ministère dédié à l’économie numérique d’une part et d’autre part l’existence de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) précisent déjà les ambitions des autorités nigériennes à s’appuyer sur les outils qu’offrent les technologies du numérique pour réaliser son développement.

Avec comme mission principale de compléter l’écosystème nigérien dans la perspective d’une transformation numérique du pays, l’Agence Nationale pour la société de l’Information travaille, depuis sa création il y a de cela un an et demi, à faire en sorte l’administration nigérienne s’approprie les technologies du numérique pour son efficacité et sa performance. L’ANSI met aussi l’accent sur l’accompagnement des jeunes entrepreneurs qui développent des solutions dans le domaine du numérique. Pour y parvenir, l’ANSI a mis en place un plan stratégique qui s’appelle Niger : 0. Ce slogan est révélateur des ambitions qu’affichent les autorités dans le domaine d’un développement numérique. Niger : 0 est tout simplement la marche vers la société de l’information. Autrement dit, il s’agit de mettre l’acquisition de la connaissance au centre de la transformation et du développement du Niger.

Selon le directeur général de l’Agence Nationale pour la Société de l’Information (ANSI) M. Ibrahim Guimba Saidou, Niger : 0 a quatre (4) axes principaux à savoir e-gouvernement (transformation de l’administration nigérienne avec comme objectif principal d’arriver d’ici 2028 à une administration zéro papier) ; les villages intelligents (désenclaver numériquement les zones reculées avec comme avantages certains l’accès des ruraux à plusieurs offres de services permettant d’améliorer leurs conditions de vie) ; la construction d’une cité de l’innovation et de la technologie (créer une usine d’innovation pour pérenniser les acquis à travers l’accompagnement des meilleures Petites et Moyennes Entreprises (PME) et start-up qui ont développé des solutions (applications) utiles pour le développement de notre pays) et enfin la combinaison d’activités pour faire la promotion du numérique (s’assurer que tous les Nigériens s’approprient le numérique).

« Les fadas Tech »

L’Agence Nationale pour la Société de l’Information envisage cette année dans le cadre de ses activités de regrouper les enfants de moins de 15 ans dans diverses écoles à Niamey et à l’intérieur du pays pour les initier au codage et à la robotique. L’objectif étant de faire en sorte que les enfants fassent le lien entre la machine et l’acquisition de la connaissance. Bref un apprentissage continu. En effet, l’une des activités phares de l’ANSI est sans doute le concours e-Takara (une compétition pour détecter le talent et l’innovation partout au Niger dans la mesure où le concours est organisé sur plusieurs mois et qui concerne aussi bien les informaticiens mais aussi ceux qui ne le sont pas). On demande aux candidats à ce concours de réfléchir sur des solutions à des problèmes de la société. C’est dire que dans le cadre des activités de l’ANSI, plusieurs jeunes ont déjà bénéficié d’accompagnement. En effet, l’ANSI a de façon spécifique accompagné une quinzaine de jeunes et une trentaine de PME et Start-up ayant fait l’objet d’accompagnement direct. Une fois que l’agence nationale pour la Société de l’Information appuie les jeunes porteurs de projets, ceux-ci sont dirigés systématiquement vers les centres d’incubation. Il s’agit pour l’ANSI de créer les conditions pour que les centres d’incubation aient l’envergue nécessaire pour la promotion et l’émergence d’un secteur privé à même d’accélérer la croissance économique du Niger.

L’avenir du numérique au Niger

L’introduction du numérique dans les mœurs de notre société est irréversible. Ainsi, le numérique a aujourd’hui bouleversé l’environnement du Niger. «Aujourd’hui, tout le monde utilise le numérique au Niger parce que nous ne sommes plus dans un contexte où on va dire qu’une personne est analphabète. L’utilisation d’un réseau social comme WhatsApp créé de nouvelles opportunités pour les citoyens. Ce qui va aider d’ailleurs à transformer le pays. Des statistiques de la Banque Mondiale disent qu’une augmentation de 10% du nombre d’utilisateurs d’internet dans un pays comme le nôtre se traduit par un gain du Produit Intérieur Brut (PIB) de presque 1,4%. C’est une manne incroyable de création de richesses » estime le directeur général de l’ANSI M. Ibrahim Guimba Saidou avant relever que l’avenir du numérique au Niger ne va que croitre. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les autorités nigériennes injectent beaucoup de ressources dans ce domaine afin de s’assurer qu’on créé le meilleur environnement possible pour que la population nigérienne puisse jouir pleinement.

Hassane Daouda(onep)
12 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique