Forfaitt-ORANGE-4G

Poursuite de la foire annuelle des maraîchers de la région d’Agadez, édition 2019 : Plusieurs personnalités se sont rendues à la place Toumo pour encourager les maraîchers

La foire annuelle des maraîchers de la région d’Agadez se poursuit à Niamey sur les trois sites qui lui sont dédiés. Pour encourager les maraîchers et stimuler l’intérêt des nigériens pour la consommation des produits du terroir, une forte délégation de personnalités s’est rendue hier matin, sur le site principal de la place Toumo. Sur place, la Première Dame Dr Lalla Malika, en présence du ministre d’Etat Albadé Abouba, du ministre délégué Mohamed Boucha et du Gouverneur Hassane Issaka Karanta, s’est approvisionnée sur le site, panier en main, en pommes de terre, en condiments et en différentes sortes d’agrumes. Cette forte mobilisation vise à sensibiliser la population sur l’importance de son soutien au monde rural à travers l’achat des produits 100% made in Niger.

Après avoir fait le tour des stands et rempli son panier, la Première Dame Dr Lalla Malika a appelé la population de Niamey à acheter les récoltes des producteurs locaux. En consommant nigérien, a-t-elle-dit, on sauvegarde, on mange la plupart du temps, on contribue à redynamiser d’avantage l’économie du pays et à renforcer les liens entre les différentes composantes de la Nation. La Première Dame Dr Lalla Malika a profité de son passage à la foire des maraîchers d’Agadez pour informer la population de Niamey de la tenue très prochainement du festival du mil qui aura lieu du 21 au 22 février 2019 et qui vise à promouvoir encore plus cette céréale, base alimentaire des Nigériens et qui est très riche en nutriments.

Le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, a affirmé que la visite à laquelle il prend part entre dans le cadre d’une série d’activités initiées par la Première Dame Dr Lalla Malika, visant à promouvoir la consommation de nos produits locaux. Il a par la suite énuméré une liste de plusieurs activités à venir dont notamment l’organisation d’un symposium scientifique sur la transformation du monde rural à travers les sciences et les technologies la semaine prochaine, le festival international du mil (le festimil) et la journée nationale de l’agriculture et de l’élevage. Tous ces évènements, assure le ministre d’Etat Albadé Abouba, concourent à donner « une nouvelle impulsion à la productivité du monde rural ». Il a remercié la Première Dame Dr Lalla Malika pour son encouragement aux producteurs présents à la place Toumo, et l’impulson supplémentaire qu’elle apporte relativement « à la nécessité des nigériens de consommer et de privilégier les produits locaux ».

Tour à tour, le Gouverneur de la région de Niamey, M. Hassane Issaka Karanta, et les épouses du Premier Ministre et du Haut Représentant du Président de la République, ont pris la parole pour parler de l’importance de la consommation et de la promotion des produits locaux pour chaque nigérien, quel qu’en soit son budget. En effet, en plus de ses bienfaits sur la santé, les produits de nos terroirs ont pour avantage d’être accessibles à des prix compétitifs. Ils ont aussi rappelé les énormes efforts que ne cesse de déployer le Gouvernement du Niger, sous l’impulsion du Président de la République et du Premier Ministre, pour accompagner les producteurs tout au long de la chaine agricole.

Le lancement très prochain du Festimil est une nouvelle innovation du Niger et qui entre dans le cadre de la lutte contre la malnutrition et de la valorisation de nos produits locaux. En effet, selon une fiche élaborée par l’institut international de recherche sur les cultures des zones tropicales semi-arides (ICRISAT) et publiée par le réseau national des chambres d’agriculture du Niger (RECA), 100g de millet cuit est composé de 3.51g de protéines, 1g de lipides, 20.74 gde glucides, 71.41 g d’eau, 2.93 g de fibres, 2 mg de sodium, 100 mg de phosphore, 3 mg de calcium, 62 mg de potassium, 44 mg de magnésium et 0.91 mg de zinc. D’où l’espoir que fonde le ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, M. Albadé Abouba, sur cette céréale pour améliorer le contenu des assiettes de la population nigérienne.

Souleymane Yahaya (Stagiaire)

08 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique