Dosso : 4ème session ordinaire du Comité national d’orientation du PACT

La 4ème session ordinaire du comité national d’orientation du Programme d’Appui aux Collectivités territoriales (PACT) des régions de Dosso et Maradi a débuté ses travaux le lundi 4 février dernier à Dosso. La cérémonie d’ouverture a été présidée par le Directeur général de la décentralisation et des collectivités territoriales au Ministère de l’Intérieur de la Sécurité publique, de la Décentralisation et des Affaires coutumières et religieuses M. Saidou Halidou en présence des présidents des conseils régionaux de Dosso et de Maradi, du conseiller technique du ministre de l’Intérieur M. Alassane Saiboune, de la chargée de programme représentant du bureau de la coopération suisse au Niger, du représentant de la délégation spéciale de Maradi ainsi que des membres du comité national d’orientation du PACT.

Au cours des travaux qui ont duré deux jours, les participants ont procédé à l’examen de l’état de mise en œuvre des recommandations issues de la troisième session ordinaire de janvier2018 et se sont penchés sur les bilans 2018 et les planifications 2019 du mandataire et des acteurs et partenaires de mise en œuvre du PACT. Un autre point non moins important a trait aux questions institutionnelles de la mise en œuvre dudit programme.

A l’ouverture des assises, le Directeur général de la décentralisation et des collectivités territoriales s’est appesanti sur le changement radical qu’introduit la décentralisation dans le paysage institutionnel de l’Etat, un changement qui tient compte de l’effet de récurrence et l’obligation d’accompagnement. M. Saidou Halidou a invité les participants à abonder les débats avec lucidité, froideur et pragmatisme mais aussi avec une lecture relative et relationnelle des prérogatives dont les uns et les autres pensent être les dépositaires attitrés. Le directeur général de la décentralisation et des collectivités territoriales a félicité la coopération suisse et l’unité de gestion du PACT pour cette marque de constance, témoin d’une maturité et d’un sens de responsabilité de plus en plus affirmé dans la mise en œuvre de ce programme.

Saidou Halidou a d’autre part salué et remercié, au nom du ministre en charge de l’Intérieur, l’engagement de la coopération suisse aux côtés du gouvernement à travers l’alignement de ses programmes aux objectifs définis par le document cadre de politique nationale de décentralisation pour mieux accompagner les collectivités territoriales par le renforcement de leur capacité de maitrise d’ouvrage. C’est du reste a-t-il précisé ce type d’accompagnement qu’ont besoin les collectivités en ce qu’il les place en première ligne en leur faisant confiance par une véritable décentralisation financière sur laquelle ces dernières pourront s’appuyer pour se relever, se tenir debout et marcher progressivement sur leurs propres jambes. M. Saidou Halidou s’est réjoui de la constance dans l’initiative et la pédagogie d’intervention du Laboratoire Citoyennetés.

Auparavant, le président du Conseil régional de Dosso M. Hima Mounkaïla s’est réjoui du choix porté sur Dosso pour abriter cette session du comité national d’orientation du Programme d’Appui aux Collectivités territoriales. M. Hima Mounkaïla a ensuite évoqué les différentes réalisations du programme dans les régions de Dosso et de Maradi. Le président du Conseil régional de Dosso a remercié le bureau de la coopération suisse au Niger à travers le Programme d’appui aux Collectivités territoriales qui continue à faire confiance aux acteurs locaux pour la mise en œuvre des importantes potentialités de développement économique.

Mahamane Amadou (ANP-ONEP/Dosso)

06 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique