Préparatifs de la conférence des Chefs d’Etat de l’UA 2019 : Session de formation des agents de santé dans la prise en charge des cas d’urgence

Dans le cadre de la 33ème Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements qui se tiendra en Juillet prochain à Niamey, l’Agence Nationale pour l’Organisation de la Conférence de l’Union Africaine, Niger 2019 multiplie les formations au profit des agents de différents corps. C’est ainsi qu’en partenariat avec le Fonds d’Appui à la Formation Professionnelle et à l’Apprentissage (FAFPA) et le Service d’Aide Médicale d’Urgence (SAMU), l’Agence UA-Niger 2019 a officiellement lancé le jeudi dernier, à l’Hôpital Général de Référence de Niamey, une session de formation des agents de santé dans la prise en charge des cas d’urgences.

Cette formation financée par le FAFPA concerne une centaine d’agents de santé issus de plusieurs centres hospitaliers. Il vise à amener les agents à reconnaitre les principales urgences médicales, à donner l’alerte précocement, à protéger la ou les victimes, à faire les premiers gestes et soins indiqués et à manager une équipe médicale en situation d’urgence. Cette formation sera sanctionnée par la délivrance de certificats agréés par l’American Heart Association et la Fondation Canadienne des Maladies du Cœur.

Pour M. Anar Zakara Ismaril, Directeur de cabinet du ministre de la Santé publique, notre pays se doit, dans la perspective de la Conférence des Chefs d’Etats et de Gouvernements de l’Union Africaine, de bien se préparer à relever d’importants défis dont celui de la santé qu’il faut assurer à tous les participants parmi lesquels une cinquantaine de Chefs d’Etats et/ou de Gouvernement. Cette formation est destinée aux prestataires qui offrent des soins dans divers services d’urgence. Elle permet de renforcer les compétences de base en réanimation tant pour le secouriste agissant seul que pour les équipes de secours à l’intérieur et à l’extérieur du milieu hospitalier. Elle portera sur la prise en charge des urgences médico-chirurgicales, gynéco-ostréicoles et pédiatriques ainsi que sur les gestes et techniques de premiers secours. A cet effet, « les outils pédagogiques de dernière génération ont été acquis et seront utilisés avec l’accompagnement d’un expert international. Plusieurs aspects organisationnels seront également abordés, parmi lesquels le fonctionnement du pré hospitalier et la chaine de survie », a annoncé le Directeur de cabinet du ministre de la Santé publique.

Pour sa part, le directeur général du FAFPA, M. Abdou Djerma Lawal, a rappelé que cette formation consacre la matérialisation de la convention signée le 22 Janvier 2018 à Niamey entre le FAFPA et l’Agence. « Cette convention s’inscrit dans le cadre de la mise en place du plan d’action destiné à peaufiner les préparatifs du Sommet de l’UA, afin que notre pays soit au rendez-vous de ce grand événement », a-t-il ajouté, tout en précisant que cette convention vise à satisfaire un volet important de l’événement, à savoir la formation et le renforcement des capacités opérationnelles du personnel qui aura à gérer cette rencontre internationale. En effet, « le FAFPA s’est engagé à accompagner l’Agence UA 2019 dans la mise en œuvre de son plan de formation à travers le financement de plusieurs actions de formation conformément aux besoins identifiés par l’Agence pour une enveloppe d’un milliard trois cent vingt quatre millions de FCFA », a-t-il assuré. Cette formation est assurée par le SAMU Niger, reconnu pour son expertise avérée en la matière, sera appuyée par un expert international spécialiste des questions d’urgences médicales avec l’appui des Sapeurs Pompiers et d’autres corps de l’Etat rompus à ces questions.

Pour le secrétaire général de l’Agence l’UA, cette formation fait suite à celles organisées au profit des professionnels du tourisme et de l’hôtellerie et des agents du protocole. « D’autres acteurs du bon déroulement de la Conférence seront également concernés. Il s’agit des acteurs des médias, du transport, des arts et loisirs et les Forces de Défense et de Sécurité (FDS) » a-t-il conclu. Juste après le lancement, les participants ont assisté à une séance de simulation faite par l’expert chargé de la formation sur la prise en charge d’un cas d’urgence.

Mamane Abdoulaye(onep)

04 février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique