Visite du ministre chargé des Relations avec les Institutions au CESOC : Insuffler une nouvelle dynamique dans la collaboration entre les deux Institutions

Après sa nomination et sa prise de fonction en tant que nouveau président du Conseil Economique, Social et Culturel (CESOC), il y a quelques semaines, M. Saley Saidou, a reçu hier matin, dans les locaux du nouveau siège de l’Institution qu’il dirige, sis au quartier Boukoki à Niamey, la visite du ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Barkaï Issouf. Le mobile de cette visite pour le ministre est d’aller échanger avec le bureau de cette institution et ses cadres sur des questions touchant la vie de cette assemblée consultative.

A son arrivée au siège du CESOC, le ministre chargé des Relations avec les Institutions, M. Youssouf Barkaï, a été accueilli par le président Saley Saïdou avant de visiter les bureaux des quatre (4) vice-présidents et de certains cadres de l’institution. Aussitôt après cette visite, une réunion d’échanges élargie aux cadres du Conseil Economique, Social et Culturel a regroupé le président de cette institution et le ministre Barkaï Issouf. Au cours de cette réunion d’échanges, le président du CESOC a précisé que cette visite du ministre Barkaï au CESOC augure de bonnes perspectives quant à la collaboration et au renforcement des relations entre les institutions. Le président du CESOC a réitéré son engagement et sa disponibilité à œuvrer dans le sens de la création d’une synergie d’actions indispensable à la réunion des missions de ces deux administrations.

En termes de prérogative, le Conseil Economique, Social et Culturel est un organe constitutionnel consultatif qui donne des avis au Président de la République et à l’Assemblée Nationale. De ce fait, il est un organe de proposition de reformes pour conduire des études et des enquêtes afin de faire des recommandations qui s’imposent au Chef de l’Etat et à l’Institution parlementaire. A ce titre, on peut dire sans risque de se tromper que le CESOC constitue une passerelle pour les forces sociales, un instrument de dialogue pour favoriser les progrès économiques, social et culturel. Il est aussi une institution qui représente le Niger au sein des organisations des conseils économiques et sociaux et les institutions similaires. C’est pour tout cela que le président du CESOC a réaffirmé au ministre Barkaï que l’institution qu’il dirige va continuer à travailler pour la formulation des recommandations réalistes et pratiques afin de participer aux côtés des autres Institutions de la République à la réalisation de l’œuvre de construction nationale. ‘’ Pour ce faire, nous allons réunir toutes les conditions nécessaires pour que toutes les compétences soient réunies dans la perspective d’une synergie d’actions à même de faire en sorte que notre institution soit plus productive et visible pour l’atteinte des objectifs de développement économique et social dans le cadre du programme de renaissance du Niger’’, a relevé le président Saley Saidou.

Pour atteindre ces objectifs, l’institution consultative envisage de se doter rapidement d’un plan stratégique sous forme d’axe stratégique afin de développer des liens de coopération et d’actions avec les partenaires techniques et financiers. C’est dire que le souhait du CESOC est d’entretenir d’excellentes relations avec le ministère en charge des Relations avec les Institutions afin de créer les conditions d’une bonne collaboration plus dynamique permettant aux deux structures de jouer pleinement leur rôle.

Après la réunion d’échanges, le ministre Barkaï a pour sa part souligné que le CESOC est une institution irremplaçable. Cette institution a un ancrage profondément enfoui dans les valeurs démocratiques du Niger. D’où l’importance du CESOC pour le bien-être des populations nigériennes. ‘’ A partir de nos échanges, nous nous sommes réjouis du travail entrepris par le nouveau président du CESOC pour qu’il y ait une meilleure visibilité de l’institution dans les mois à venir. Dans nos échanges, nous avons aussi évoqué la session du CESOC qui se tiendra en mi février. Plusieurs préoccupations ont été aussi soulevées au cours de la réunion. Des préoccupations qui seront transmises au Chef du gouvernement’’, a rassuré le ministre Barkaï.

Hassane Daouda(onep)
1er février 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique