A la Présidence de la République : Le Chef de l’Etat reçoit M. Nicéphore Soglo, ancien Président du Bénin

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a reçu hier en audience, l’ancien Président de la République du Bénin, M. Nicéphore Dieudonné Soglo venu faire le compte rendu au Président de la République de leur cadre de concertation dénommé le Forum des anciens Chefs d’Etats dont il est l’un des Vice-présidents.

A l’issue de cette audience, l’ancien Président de la République du Bénin, M. Nicéphore Dieudonné Soglo, a déclaré que cette rencontre a pour objectif de rendre compte au Président de la République du Niger des actions que mène le Forum des anciens Chefs d’Etats. De manière générale, a-t-il remarqué, « notre continent a tant souffert notamment de la traite négrière qui a vidé l’Afrique de près de cinq millions de ses hommes, puis des conflits fratricides entre africains soutenus par les impérialistes ». C’est pourquoi, a-t-il estimé, il « nous faudrait trouver une journée pour se souvenir de toutes ces souffrances ».

Evoquant les problèmes d’actualité, il a déploré la manière par laquelle nos frères et sœurs continuent de mourir dans le désert et la méditerranée, voire être vendus.

En termes de défis auxquels le continent fait face, M. Nicéphore Dieudonné Soglo cite entre autres la question de la monnaie unique, la démographie, la sécurité, l’énergie et l’autosuffisance alimentaire. Il s’est réjoui de l’implication personnelle du Président de la République pour ce qui est de la monnaie unique et

« d’excellentes nouvelles » que SE Issoufou Mahamadou lui a confiées. Au sujet de la démographie, le Vice-président du Forum des anciens Chefs d’Etat a estimé que « nos Etats doivent s’occuper des jeunes à travers la création des opportunités d’emplois pour prévenir entre autres dangers, le terrorisme. Par ailleurs, il a relevé l’intérêt pour nos Etats ou notre continent « de se soucier de notre propre sécurité car il est impensable que notre propre sécurité soit assurée par l’extérieur y compris la sécurité de nos côtes pour empêcher les pirates de s’approcher et d’empêcher également la pêche par d’autres envahisseurs qui peuvent voler nos poissons».

Pour le Vice-président du forum des anciens Chefs d’Etats, « l’élément le plus important est que le Président de la République a ‘’une vision magnifique’’, c’est de mettre fin au Pacte Colonial en faisant en sorte que nos matières premières soient transformées sur place. Cela encouragera la création des emplois et contribuera à la lutte contre le chômage ». Une autre préoccupation non moins importante évoquée par M. Nicéphore Dieudonné Soglo, c’est l’énergie. « Il n’y a pas de développement sans énergie », a-t-il dit, tout en soulignant la nécessité pour nos Etats de s’ouvrir les uns aux autres pour faciliter la réussite de cette vision de fédération. Par ailleurs, il a évoqué la question de l’auto-suffisante alimentaire car « notre continent regorge d’immenses potentialités pour relever ce défi ». «Ces sujets doivent être notre préoccupation, car aujourd’hui l’Afrique est interpelée et nous avons les potentialités pour faire face à ces défis, pour réussir notre unité et notre émergence» a-t-il conclu.

Mamane Abdoulaye (onep)

30 janvier 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique