Tillabéri : Le maire de Tondikandia évoque les facteurs ayant permis à sa commune de remporter le 1er prix Challenge Fund 2018

Dans un point de presse qu’il a animé, le 19 janvier dernier, le maire de la commune rurale de Tondikandia M. Hamadou Harouna a déclaré que ce sont les activités initiées et exécutées en faveur des groupements féminins qui ont permis à la commune de décrocher le premier prix de la compétition dénommée challenge fund 2018 organisée chaque année et dotée d’une enveloppe de 4 millions de FCFA.

La compétition de chalengefund 2018 initiée par l’ONG care international Niger et son partenaire l’ONG ISCV a permis à la commune rurale de Tondikandia de décrocher le 1er prix d’une enveloppe de quatre (4) millions de FCFA. Selon le Maire de la commune de Tondikandia, M. Hamadou Harouna, cela récompense les diverses activités initiées et exécutées par la commune à travers le plan de développent communal à l’endroit du genre. Entre autres activités en faveur des groupements des femmes il faut noter la création de deux (2) centres d’encadrements des adolescentes de 10 à 19 ans à Tedené Gao Beri et Boulkass.

A cela s’ajoute l’appui à 25 groupements féminins à raison de 75.000F par localité pour encourager les activités génératrices de revenus. Il y’a aussi la formation destinée à 62 groupements féminins, la distribution de semences améliorées et petits matériels aratoires et motopompe, la délivrance de récépissés et agréments aux groupements. Le maire de la commune rurale de Tondikandia a aussi parlé de plusieurs séances d’information et de sensibilisation pour encourager la scolarisation de la jeune fille et pour interdire le mariage des enfants. Il a également évoqué la formation et la sensibilisation sur le droit des femmes aux fonciers lors de l’installation des COFOB.

« D’autres activités liées à l’information et la sensibilisation sur la santé de la reproduction et le SIDA ; des investissements dans les domaines aussi variés que l’hydraulique, la santé, l’éducation, l’agriculture ou l’élevage ont été exécutés au profit de la commune » a relevé la Maire Hamadou Harouna avant d’assurer que ces fonds de chalenge Fund 2018 seront utilisés à bon escient pour davantage réaliser l’objectif de développement de la commune et de la promotion de la femme.

A l’instar des autres communes du Niger, la commune rurale de Tondikandia (département de Filingué) est le produit du processus de la décentralisation. A la tête du conseil communal se trouve un président assisté par 2 Adjoints. Le conseil municipal constitue l’instance suprême et l’autorité administrative de la commune. L’exécutif du conseil est épaulé dans ses taches par 4 commissions spécialisées composée chacune de 4 membres. Il s’agit des commissions Affaires sociales, culturelles et sportives ; Affaires financières et économiques ; Affaires générales, institutionnelles et de coopération ; et Affaires de développement rural et foncier.

La commune rurale de Tondikandia compte 141 villages administratifs repartis en 6 sous zones. Elle a une population estimée à 108.991 habitants au recensement de 2012. En termes de difficultés rencontrées, le Maire de la commune rurale de Tondikandia a souligné la multiplication des conflits sociaux intercommunautaires (principalement entre agriculteurs et éleveurs ou intracommunautaire (entre agriculteur – agriculteur ou entre éleveurs–éleveurs) autour de la gestion des espaces ruraux surtout pendant la saison des pluies a souligné le Maire Hamadou Harouna. A cela s’ajoute le développement de l’exode avec le départ massif des bras valides des villages vers les grandes villes du pays ou à l’étranger.

ZakariMamane, ONEP/Tillabéri

24 janvier 2019
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique