Forfaitt-ORANGE-4G

Visite du Président de la République sur le chantier de construction de l’Université des filles de Niamey : Les travaux sont à un taux d’avancement de 30 %

Visite du Président de la République sur le chantier de construction de l’Université des filles de Niamey : Les travaux sont à un taux d’avancement de 30 %Le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou, a effectué hier dans l’après-midi, une visite sur le chantier de construction de l’Université des filles sis au quartier Tchangarey de Niamey. En compagnie du président de la Banque Islamique de Développement qui est à Niamey dans le cadre d’une mission de travail, le Chef de l’Etat est allé constater le niveau d’avancement des travaux de ce chantier qui est financé par la Fondation du Roi Abdallah de l’Arabie Saoudite avec le concours de la BID. Cette grande infrastructure de formation universitaire qui prend déjà forme est un véritable cadre de rayonnement de la science.

Les travaux de construction de l’Université des filles de Niamey ont démarré en 2017 pour un délai d’exécution qui court jusqu’en mars 2020. Les travaux sont confiés à l’entreprise chinoise CGCNT. En effet, au passage du Président de la République sur ce chantier, le niveau d’avancement des travaux est de 30%. D’une capacité de 2500 étudiantes, l’Université des filles ambitionne avec des extensions possibles au niveau de la Faculté des Sciences médicales et Sciences de l’informatique d’accueillir 4000 étudiantes du Niger et d’autres pays musulmans. Selon les explications fournies par un technicien, cette Université offre aux étudiantes toutes les commodités requises dans le cadre d’un enseignement de qualité. Bref, elle sera une plateforme en matière de formation aussi pour le Niger et pour plusieurs autres pays musulmans. Elle vient de ce fait renforcer les capacités de l’Université Islamique de Say.

Après avoir visité le chantier, le Président de la République, Chef de l’Etat, S.E Issoufou Mahamadou a d’abord remercié le généreux bailleur de fonds en l’occurrence la Fondation du Roi Abdallah pour avoir décidé de mettre en place une telle structure au Niger. ‘’ Notre pays est déjà doté d’une Université islamique qui se trouve à Say. C’est dire que le Niger est déjà une aube de l’enseignement islamique dans le monde. Cette Université qui est en train d’être construite va renforcer encore cette dimension que notre pays a, en tant que aube pour l’enseignement islamique. Il s’agit là d’un investissement important estimé à 60 millions de dollars, soit à peu près 35 à 40 milliards de FCFA. Mais ce qui a surtout attiré mon attention, c’est la dimension scientifique et technique de l’enseignement qui va être dispensé dans cette Université parce que généralement lorsqu’on parle d’Université Islamique, les gens voient l’enseignement de la Charia ; de la théologie ou de l’idéologie. La particularité de cette Université réside sur le fait qu’il y a un accent particulier qui est mis au niveau de l’enseignement scientifique et technique et de l’informatique. Ce qui correspond exactement aux besoins des pays comme le Niger. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous avons fait une part assez importante dans le programme de renaissance à l’enseignement professionnel et technique avec pour ambition de porter le pourcentage des enfants nigériens qui sont orientés dans les centres de formation professionnelle et technique à 40 % d’ici 2021 ‘’, a précisé le Chef de l’Etat. Par ailleurs, l’Université va contribuer à améliorer l’employabilité des jeunes nigériens dans la mesure où ces jeunes vont sortir de l’Université non pas avec des simples connaissances générales, mais aussi avec un métier. Ce qui, selon le Chef de l’Etat peut facilement déboucher sur leur employabilité.

Le Président de la République a en outre profité de cette visite pour remercier le président de la BID pour tous les soutiens multiformes que son institution apporte au Niger. ‘’ Demain d’ailleurs, nous irons à Tahoua avec le Président de la BID pour lancer le chantier de construction de la route Tahoua-Sanam qui est un tronçon de la route Niamey-Filingué-Tahoua. La BID intervient aussi dans des secteurs comme l’agriculture, la santé, l’énergie etc. c’est dire que nous avons là un partenaire extrêmement important’’, a conclu le Chef de l’Etat.

Hassane Daouda(onep)

18 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique