Adoption de la Politique Pétrolière Nationale par le gouvernement : L’association des femmes nigériennes intervenant dans le domaine pétrolier salue la décision

Le gouvernement a adopté lors du conseil des ministres du vendredi 11 janvier 2019, le projet de décret portant approbation de la Politique Pétrolière Nationale qui fixe une vision et des axes de développement clairs pour le secteur. Cette décision prise par l’Etat du Niger a été appréciée par plusieurs acteurs du secteur. C’est le cas de l’Association des femmes nigériennes dans le domaine pétrolier ‘’Niger’s Women in Oil and Gas’’(NIWO). Dans une déclaration rendue publique le 13 janvier dernier à Niamey, la NIWO a vivement salué cette décision du gouvernement.

Selon la présidente de l’association NIWO, le pétrole constitue aujourd’hui dans le monde un enjeu économique, social et politique de développement des pays. « Avec cet engagement pris par l’Etat, il s’agit entre autres de protéger les intérêts économiques, environnementaux et sociaux en renforçant l’attractivité du secteur auprès des investisseurs internationaux. Mais aussi de préserver l’intérêt des consommateurs tout en assurant l’équilibre financier du secteur pour sa viabilité et sa pérennité. De façon générale, il s’agit de faire du secteur pétrolier nigérien un moteur majeur de développement économique et social au profit des populations et des générations futures tout en mettant l’accent sur l’aspect environnemental», souligne la déclaration de NIWO, lue par sa présidente Melle Moumouni Ibrah Hadiza, ingénieure et spécialiste du réservoir pétrolier.

La NIWO s’est également réjouie de l’initiative et de l’intérêt que porte le gouvernement de la 7èmeRépublique à faire du secteur pétrolier un des maillons de l’économie nationale. Cependant, la NIWO souhaite aussi que cette politique pétrolière prenne en compte l’accessibilité du produit aux consommateurs en continu et à un coût raisonnable d’une part et d’autre part que l’Etat investisse les retombées issues de la vente du pétrole dans des filières pouvant soutenir le développement du secteur.« La protection des intérêts économiques passe par la détention d’une quotte part importante du capital par l’Etat nigérien. Ceci permettra à ce dernier de tirer plus de profits et faire du pétrole un maillon de l’économie, et de promouvoir les nationaux spécialisés dans le domaine. Du point de vue environnemental, cette politique permettra d’avoir une approche adaptée aux nouveaux défis que pose le changement climatique, et améliorer la capacité de résilience des populations. Aussi, une ouverture à des meilleures offres, accompagnées par des garanties, vont certainement encourager les investissements internationaux diversifiés », estime la présidente de la NIWO.

Aussi, le pétrole étant une énergie non renouvelable, il sera important de prévoir une situation d’après pétrole. Pour ce faire explique MelleMoumouni Ibrah Hadiza, il importe de passer d’abord au transfert des compétences, de façon graduelle, aux nationaux, pour une maitrise totale de la technologie pétrolière. « Le gouvernement doit penser à la création d’une compagnie exclusivement nigérienne pour l’exploitation, la production et la commercialisation du pétrole nigérien et ses dérivés afin d’aboutir à une autonomisation effective. Notre association propose à l’Etat de doter la Société Nigérienne de Produits Pétroliers (SONIEP) de larges pouvoirs et de la transformer en compagnie pétrolière nigérienne », a plaidé Melle Moumouni Ibra Hadiza. La NIWO appelle également le gouvernement à améliorer la situation des nationaux du domaine pétrolier.

Seini Seydou Zakaria(onep)

17 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique