Forfaitt-ORANGE-4G

Fin de la campagne de pose totale de prothèses des hanches et des genoux à l’Hôpital Général de Référence de Niamey : 41 patients ont bénéficié gratuitement de l’opération

L’Hôpital Général de Référence (HGR) a organisé du 6 au 16 janvier 2019 une campagne de pose totale de prothèse des hanches et des genoux. Cette campagne a été menée par des médecins nigériens et étrangers, notamment des Indiens, venus spécialement pour cette cause. Elle a permis de prendre en charge 41 patients. Les responsables des services en charge de cette opération ont convié la presse nationale afin de porter à la connaissance de l’opinion, l’aboutissement avec succès de ladite campagne et invité les Nigériens qui sentent des douleurs au niveau des hanches et des genoux à se faire consulter très tôt auprès des services compétents de ce centre de référence.

D’après Dr Abdoul Wahab A. Mohamed, chef de service chirurgie orthopédiste-traumatologie à l’HGR, cette campagne a concerné 41 personnes au total. Il a notifié que parmi ces 41 patients il y a des cas bilatéraux, c’est-à-dire des patients qui ont bénéficié de deux prothèses dans le même temps opératoire. Le chef de service chirurgie orthopédiste-traumatologie à l’HGR a souligné que l’objectif de cette campagne est de traiter massivement des malades, mais aussi de diminuer les coûts des évacuations sanitaires liés à cette pathologie. En effet, précise-t-il les coûts d’évacuations sanitaires, vers les autres pays, d’Afrique ou d’Europe sont extrêmement très élevés pour notre pays. « Aujourd’hui avec la création de l’Hôpital Général de Référence de Niamey, la plus part des maladies qui font l’objet des évacuations sont directement prise en charge à ce niveau » ici ajoute Dr Abdoul Wahab A. Mohamed.

Le chef de service chirurgie orthopédiste-traumatologie à l’HGR a précisé que les services de l’Hôpital sont équipés aujourd’hui de matériels de dernière génération et d’un personnel hautement qualifié qui permet de prendre en charge ces pathologies. En cas de nécessité majeur, l’Hôpital fait appel à des expertises extérieures, c’est le cas pour cette campagne où l’Hôpital a fait venir des médecins indiens. Aussi, cette initiative permet de créer un passage obligatoire de transfert des compétences mais aussi de renforcement des capacités du personnel nigérien. Ces équipes étrangères viennent au Niger non seulement pour prendre en charge les maladies pour lesquelles on les a fait venir, mais aussi pour qu’ils partagent leurs connaissances localement avec les équipes nigériennes. « Les patients sont consultés ensembles et les interventions se font aussi ensemble, voilà l’autre avantage de cette campagne », a souligné Dr Abdoul Wahab A. Mohamed.

Le chef de service chirurgie orthopédiste-traumatologie précise que les interventions sont gratuitement prises en charge par le Gouvernement du Niger. Pour toutes ces interventions les patients ne paie aucun franc du début jusqu’à la fin de l’intervention. « Tous les coûts sont supportés supporté par l’Etat du Niger », a-t-il martelé. C’est pourquoi les responsables de ce service ont lancé un appel à la population à se faire consulter à temps en cas de douleurs permanentes au niveau de la hanche ou au niveau des genoux, afin d’éviter des complications qui imposent forcément un remplacement articulaire, c’est-à-dire la pose des prothèses. « Il faut que les gens se fassent consulter précocement en cas des douleurs des hanches ou des genoux », a conseillé Dr Abdoul Wahab A. Mohamed.

Pour les responsables du service chirurgie orthopédiste-traumatologie cette campagne initiée par me gouvernement a été bénéfique aussi bien pour les patients que pour le personnel soignant nigérien.

Ali Maman(onep)

17 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique