Forfaitt-ORANGE-4G

Présentation des vœux du nouvel An au Ministère du Pétrole : « En 2019, les partenaires seront diversifiés et les recherches boostées dans le domaine pétrolier », selon le ministre Foumakoye Gado

Le personnel du Ministère du Pétrole a présenté, le 10 janvier dernier, ses vœux du nouvel An au ministre Foumakoye Gado, qui en retour leur a aussi souhaité ses vœux de bonheur, de prospérité et de réussite. On notait à cette cérémonie la présence du Directeur général de la CNPC et des représentants de la SORAZ.

Dans son intervention au nom de l’ensemble du personnel, le Secrétaire Général du Ministère du Pétrole, M Issa Maïdagi, a présenté au ministre Foumakoye Gado, à sa famille et à ses proches, ‘‘les ardents vœux de paix, de bonne santé, de bonheur et de succès continu’’. M. Maïdagi a saisi l’occasion pour rappeler les progrès enregistrés au niveau du Ministère du Pétrole, sous la conduite de M. Foumakoye Gado. Il a ainsi cité la signature de l’avenant n° 4 entre l’Etat du Niger et la CNPC, l’élaboration de la politique nationale pétrolière, l’octroi de la Grande Autorisation Exclusive d’Exploitation, la signature du protocole d’accord bilatéral avec le Bénin, la signature de l’Accord-cadre avec la CNPC, la revue de gestion pétrolière, la création du site web du Ministère du Pétrole, l’élaboration du Code Pétrolier aval et son décret d’application, la formation des agents conformément au plan de formation 2016-2018, l’acquisition de véhicules, d’équipements techniques et de matériels informatiques au profit des Directions centrales et des Directions régionales et la participation à des conférence, forums et expositions sur la promotion pétrolière.

Maïdagi n’a pas manqué d’évoquer aussi les difficultés rencontrées dans l’exécution des activités au cours de l’année 2018. Ces difficultés ont pour noms, la non appropriation des programmes du Ministère par certains acteurs concernés, l’insuffisance des ressources humaines spécialisées dans certains domaines de l’industrie pétrolière, l’insuffisance de ressources matérielles (ordinateurs, imprimantes, photocopieurs, onduleurs), au niveau de tous les services, le non-respect des attributions de certaines directions et l’insuffisance des ressources financières mobilisées pour la réalisation des activités.

En termes de perspectives pour cette année 2019, plusieurs activés sont prévues. Mr Issa Maïdagi cite entre autres la redynamisation de l’administration du pétrole, la promotion du cadastre pétrolier, l’analyse et la validation de l’étude de faisabilité du pipeline export, le lancement des travaux de construction de pipeline export, l’acquisition des logiciels spécialisés, l’élaboration d’une politique sur le contenu local, l’organisation de la Journée des cadres du pétrole, la réhabilitation et l’équipement du laboratoire PETROLAB, la dotation en véhicules de certaines Directions nationales et régionales et l’élaboration d’un plan de formation 2019-2020. « L’objectif stratégique est de faire du secteur pétrolier un levier de croissance économique de notre pays » a indiqué le Secrétaire Général du Ministère du Pétrole qui appelle à l’engagement de les agents pour l’atteinte des objectifs ainsi fixés.

3 objectifs à atteindre en 2019

En réponse aux agents de son administration, le ministre Foumakoye Gado, s’est réjoui de leur mobilisation pour cette cérémonie et s’est dit honoré de tous les meilleurs vœux à lui adressés par le personnel. « Je souhaite que cette nouvelle année 2019 soit pour vous et pour nous tous, celle du succès dans les objectifs que nous devons atteindre au niveau du Ministère » a-t-il lancé. M. Foumakoye a indiqué que le Ministère du Pétrole est un Ministère sur lequel l’Etat et la nation dans son ensemble comptent beaucoup, afin de promouvoir leur développement économique et social, d’où la lourde responsabilité qui incombe à tout son personnel. « A l’avenir nous envisageons la mise en œuvre de la Grande autorisation exclusive d’exploitation (GAEE), qui a vu la fusion de toutes les AEE, en vue de préparer l’exportation du pétrole brut nigérien vers le marché international », a déclaré le ministre avant d’indiquer que les travaux effectués au cours de l’année écoulée et qui se poursuivront en 2019, notamment sur le bloc d’Agadem, permettront de développer non seulement l’industrie pétrolière de notre pays mais aussi d’attirer de nouveaux investisseurs dans le cadre de l’attribution des blocs qui sont encore disponibles.

« Donc en 2019, nous comptons diversifier nos partenaires à travers l’attribution de ces blocs. D’ores et déjà nous avons enregistré des demandes sur six à sept blocs. Au cours de cette nouvelle année ces blocs seront attribués. Cela fera en sorte que l’activité de recherche pétrolière soit boostée au Niger », a annoncé Foumakoye Gado. Le ministre du Pétrole a, bien entendu, promis d’aller vers l’amélioration des conditions de travail des agents de son Ministère.

« En 2019, Il y aura la construction de 3 Directions régionales à Diffa, à Zinder et à Niamey. Aussi, nous sommes à pied d’œuvre pour voir dans quelle

mesure, on va construire le Ministère central. Les pourparlers sont assez avancés, avec les entreprises qui veulent le faire, dans le cadre du Partenariat Public Privé. Nous pensons qu’avec la réalisation de ces trois objectifs, l’année 2019 sera suffisamment pleine », a dit le ministre du Pétrole.

Mahamadou Diallo(onep)

16 janvier 2019
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique