Forfaitt-ORANGE-4G

Session ordinaire 2018 du comité multisectoriel de pilotage de la SDS SAHEL Niger : Décliner les perspectives d’actions de la Stratégie pour l’année 2019

Le comité multisectoriel de pilotage de la stratégie pour le développement et la sécurité dans les zones sahélo-sahariennes du Niger (SDS-Sahel Niger), a tenu le 28 décembre 2018 à Niamey, les travaux de sa session ordinaire au titre de l’année 2018. Ces travaux ont permis de faire un rappel du processus de la mise en œuvre opérationnelle de la Stratégie et aussi de décliner les perspectives d’actions et de réalisations en faveur des populations nigériennes pour l’année 2019. C’est le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre M. Abdoulkader Aghali, par ailleurs président du comité multisectoriel de pilotage de cette stratégie qui a présidé l’ouverture des travaux, en présence de plusieurs invités intervenant dans les secteurs de la sécurité et du développement.

A l’ouverture des travaux, le président du comité multisectoriel de pilotage de la stratégie pour le développement et la sécurité dans les zones sahélo-sahariennes du Niger s’est réjoui que la mise en œuvre de cette stratégie se poursuit à travers des actions multiformes de développement durable au profit des populations victimes de catastrophes et de conflits. M. Abdoulkader Aghali a rappelé que des résultats significatifs ont été obtenus dans plusieurs domaines, dont notamment le développement pastoral, le développement agricole, la formation professionnelle et les activités génératrices de revenus pour les jeunes et les femmes, l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base, et enfin le soutien à la décentralisation en vue du renforcement de la maitrise d’ouvrage communale et de la prise en compte de la dimension sécurité dans les outils de pilotage du développement régional et local.

Le Directeur de cabinet adjoint du Premier ministre a dit à l’ensemble des parties prenantes que le cheminement et les résultats obtenus invitent certes à l’optimisme, mais qu’il faudra redoubler d’efforts au vue de l’immensité de la tâche à accomplir. Il a aussi ajouté que les enjeux et les défis qui ont présidé à l’adoption de la SDS demeurent et se font chaque jour un peu plus complexes, ce qui requiert davantage d’efforts et d’ingéniosité. Pour faire face à ses nouveaux défis, M. Abdoulkader Aghali a demandé aux représentants des différents secteurs porteurs de programmes et projets de la SDS Sahel et aux partenaires techniques et financiers de « s’impliquer encore plus, et encore mieux, pour qu’ensemble nous relevions le défi de la paix, de la sécurité et du développement au Niger ».

La SDS Sahel Niger rentre dans le cadre du dispositif de stabilisation des jeunes afin d’assurer, à travers le développement, la paix et la sécurité au Niger. Elle a été adoptée par les autorités en 2012. A ce jour, le Secrétariat exécutif qui en est l’organe de coordination, dispose de tous les outils de pilotage dont il a besoin pour accomplir sa mission. Il s’agit notamment d’un guide de mobilisation des ressources, d’une stratégie de communication et d’un guide de suivi évaluation.

Souleymane Yahaya (Stagiaire)

02 janvier 2019
Source : http://lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique