Le Président nigérien invite ses compatriotes à conjurer l’instabilité institutionnelle

Le président nigérien invite ses compatriotes à conjurer l’instabilité institutionnelleLe président nigérien Mahamadou Issoufou a lancé lundi un appel à ses compatriotes à conjurer l'instabilité institutionnelle qui a fait tant de tort au pays.

''Pour améliorer notre rang dans le classement des nations, nous devons toujours rester les manches retroussées et veiller comme le lait sur le feu à la stabilité des institutions démocratiques et républicaines'', a-t-il indiqué dans un discours radiotélévisé à la veille de la fête de la République.

C'est la raison pour laquelle il a dit attacher une grande importance à "l'organisation consensuelle, inclusive et transparente des prochaines élections qui permettront, pour la première fois dans notre histoire, à un président démocratiquement élu de passer pacifiquement le témoin à un autre".

Aussi, le chef de l'Etat a encouragé l'ensemble des acteurs politiques nigériens à poursuivre les échanges qu'ils ont entamés, dans un esprit de dialogue constructif, dans le cadre du Conseil national de dialogue politique (CNDP).

Il a aussi engagé la Commission électorale nationale indépendante (CENI) "à mettre tout le dispositif nécessaire en place pour que les différentes échéances soient tenues à temps et que ces consultations soient faites en toute transparence", demandant au gouvernement de "mettre tous les moyens nécessaires à la disposition de la CENI" pour la bonne organisation de ces élections.

Le Niger va organiser des élections législatives et présidentielles d'ici 2021. Mahamadou Issoufou, dont le second mandat de cinq ans arrivera à terme en 2021, a assuré qu'il respectera la Constitution en ne briguant pas un troisième mandat.

20 décembre 2018
Source : http://french.china.org.cn/f

Imprimer E-mail

Politique