Le Président de la République procède à l'inauguration de la Banque d'Habitat du Niger (BHN) : Une opportunité pour les citoyens à revenu faible de s'offrir un toit

Le Niger dispose désormais d'une Banque de l'Habitat. Située en face la Place Toumo, cette banque a officiellement été inauguré le 14 décembre dernier par le Président de la République, Chef de l'Etat, SE. Issoufou Mahamadou, au cours d'une cérémonie en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre, Chef du gouvernement, le Haut représentant du Président de la République, le premier Vice-président de l'Assemblée nationale et les membres du gouvernement.
Après la coupure du ruban inaugural, le dévoilement de la plaque inaugurale et l'ouverture du premier compte, le Chef de l'Etat s'est confié à la presse en ces termes : « au Niger, nous avons encore des déséquilibres entre la demande du logement et l'offre du logement. Nous en avons fait le diagnostic depuis plusieurs années. C'est pour cela que dans le Programme de renaissance, nous avons décidé de combler ce déficit».
Par conséquent, ajoute le Président Issoufou, « il nous fallait un instrument, pour faire face à cette préoccupation, l'instrument c'est la Banque d'Habitat du Niger. Nous avons décidé de mettre en place cette Banque ainsi qu'un fonds de l'Habitat», Pour le Président de la République, c'est un pas important qui vient d'être fait vers la mise en place d'instruments dont notre pays a besoin pour financer le logement au Niger. « Bien sûr, la banque ne sera pas le seul instrument ; nous avons d'autres mécanismes auxquels nous allons continuer à faire recours », a relevé le Chef de l'ETat soulignant que le secteur privé va continuer à être mobilisé, les Partenariats Public-Privé vont continuer à être mis en place. « Mais nous considérons que l'instrument principal de notre politique en matière de logement, c'est la banque d'habitat », a-t-il insisté.
Le ministre délégué au Budget, M. Ahmed Jidoud, représentant le ministre des
Finances a rappelé qu'au Niger, la question du financement de l'habitat constitue encore une source de préoccupation majeure au regard des énormes besoins en matière de logements qui sont évalués à environ 40.000 par an. Cela, a-t-il expliqué, du fait de la forte explosion démographique observée à Niamey et dans les principales villes de l'intérieur, combinée à la bonne tenue des principaux agrégats économiques enregistrés par le Niger au cours de ces dernières années.
C'est pourquoi, cette question du financement et de production des logements occupe une place de choix dans la politique gouvernementale, en témoigne la programmation de 25.000 logements à l'horizon 2021 dans le Programme de Renaissance Acte 2. Par ailleurs, le diagnostic de la polit ique de financement et de production de l'habitat au Niger met en exergue l'insuffisance de l'offre publique de logements (seulement 1286 logements produits par l'Etat de 1960 à 2005, même si cette situation est en nette progression depuis 2011 avec une production de 1721 logements sur lapériode 2011-2015) ; l'accumulation des déficits en matière de logements du fait de l'insuffisance de l'offre globale en présence d'une demande de plus en plus accrue ; l'inexistence d'un système adapté de financement de l'habitat ; la très faible implication du secteur privé formel.


Face à ces constats qu'il vient d'exposer, le ministre Ahmed Jidoud a rappelé que le Gouvernement avait adopté la Loi n°98-054 du 29 décembre 1998 relative à la Politique Nationale de l'Habitat et du Développement Urbain, qui accorde entre autres avantages, la gratuité de terrain et une panoplie d'exonérations fiscales aux promoteurs immobiliers intervenant dans le cadre de la production des logements sociaux sous le régime de Partenariat Public-Privé et le régime du Code des Investissements. En outre, la Loi n°98-054 prévoit la mise en place de plusieurs mécanismes de financement de l'habitat, dont les principaux sont une banque de l'habitat et un Fonds National de l'Habitat.
S'adressant singulièrement au Président de la République, le ministre délégué au
Budget s'est exprimé en ces termes : «en créant la Banque de l'Habitat du Niger dont l'inauguration nous réunit aujourd'hui, et en mettant en place le Fonds National de l'Habitat par Décret n°2017-933/PRN/MDH du 5 décembre 2017, vous avez définitivement mis en place l'ensemble des mécanismes et instruments d'opérationnalisation de la Loi n°98-054 du 29 décembre 1998, vingt (20) ans après sa promulgation ». Par cet acte, le ministre Ahmed Jidoud a estimé que le Président de la République a apporté une réponse structurelle, de portée permanente, à la problématique de financement des logements, en lieu et place des réponses ponctuelles de portée conjoncturelle.
Evoquant les efforts du gouvernement pour tenir cet engagement, le ministre délégué au Budget, a rappelé que le Gouvernement a injecté la somme de 2 milliards de FCFA pour la libération de sa quote-part dans le capital de cette banque. Il a également entrepris des démarches auprès de certaines sociétés de la place, des institutions financières régionales et de certains privés nigériens pour boucler le capital qui s'élève à 10 milliards de FCFA. «Grâce à l'engagement personnel du Président de la République, Chef de l'Etat, SE Issoufou Mahamadou, le Niger est désormais doté d'un outil de financement exclusif du secteur de l'habitat», s'est-il réjoui.
Pour sa part, le directeur général de la BHN, M. Abdou Rabiou, a expliqué que cette Société anonyme de droit privé dotée d'un capital de 10 milliards de FCFA entièrement souscrit et libéré. Elle a été agréée en qualité de banque par  arrêté 00335 du 26 juillet 2018 du ministre des Finances suite à l'avis conforme favorable de la commission bancaire de l'UEMOA en sa session de Juin 2018. Les principales ambitions de cette banque, a-t-il expliqué, se résument au financement de la promotion immobilière en général ainsi que de la production et de l'amélioration de l'habitat social en particulier, la mobilisation desressources adaptées au financement de l'habitat et des projets immobiliers, la proposition de toutes gammes de produits et services bancaires innovant à la clientèle et aux salariés, des entreprises et des coopératives de l'habitat.
Dans son mot de bienvenue, la présidente du Conseil d'Administration de la BHN, Mme Ousseini Hadizatou Yacouba, a salué l'engagement du Président de la République et du Premier ministre pour la concrétisation de ce rêve qui est devenu réalité, rappelant qu'en avril 2015, un comité de pilotage a été mis en place dont les travaux ont abouti à la tenue de l'Assemblée générale constitutive de la Société Anonyme Banque de l'Habitat du Niger avec la nomination des premiers administrateurs et celle du Directeur général en mai 2016. Depuis cette date, la nouvelle équipe s'est investie pour la mobilisation du capital social de base de 10 milliards de FCFA et la conduite du processus d'obtention de l'agrément de la Commission bancaire devenue effective en Juillet 2018.
Mamane Abdoulaye(onep)

18 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique