Orange Money 300%

Ouverture des travaux du Comité National de Pilotage du projet GARSI : Evaluer les actions réalisées et faire des projections

Le Haut commandant de la Gendarmerie Nationale, le Colonel Salifou Wakasso a procédé hier à Niamey, à l’ouverture des travaux du Comité national de pilotage du Groupe d’Action Rapide de Surveillance et Intervention au Sahel (GARSI-Sahel). L’un des projets que les autorités nigériennes mettent en place, avec l’appui de l’Union européenne en vue d’améliorer d’un côté, les capacités des Forces de sécurité intérieure (FSI), mais aussi de renforcer le lien entre la sécurité et le développement.

Le Haut commandant de la Gendarmerie nationale a rappelé d’abord que le Groupe d’Action Rapide de Surveillance et Intervention au Sahel (GARSI-Sahel) a été créé par arrêté N°25/MDN/DES du 13 février 2018, dans le cadre d’une coopération dynamique entre l’Union Européenne et le Sahel pour être une force composante de la Gendarmerie chargée de faire face au terrorisme, à la criminalité organisée, au trafic illicite et le renforcement du contrôle des frontières. Aussi, le Colonel Salifou Wakasso, a souligné que l’Unité GARSI-Sahel Niger est bien constituée grâce aux efforts fournis par le Gouvernement du Niger et la détermination du Chef de la Délégation de l’Union Européenne.

« L’Unité GARSI est constituée d’officiers, de sous-officiers et des gendarmes dont un grand nombre a suivi des formations pointues dans plusieurs domaines en Espagne notamment en technique opérationnelle ; en technique d’intervention professionnelle ; en police judiciaire, en renseignement, à la protection de l’environnement et à la sauvegarde du patrimoine culturelle », a-t-il précisé. L’Union Européenne a-t-il indiqué, a rempli sa part de charge, car, depuis la semaine passée la Gendarmerie continue à réceptionner du matériel devant occuper cette Unité. Pour la projection à venir le GARSI s’emploiera à poursuivre les formations spécifiques sur les drones, la maitrise des engins explosifs et le pilotage des engins.

En ce qui concerne la République du Niger, l’Unité GARSI est logée au sein de l’Ecole de la Gendarmerie à Koira Tégui et son site d’installation se trouve comme convenue à Abala, localité située à 198 Km au nord de Niamey, sur une superficie de 6 Hectares. Ainsi, d’importants moyens logistiques tant en matériels roulants qu’en munition ont été mis à la disposition des experts pour les formations et l’Unité sera très prochainement dotée d’armements performants et adéquat afin de faire face aux menaces.

De son côté, l’Ambassadeur Chef de la Délégation de l’Union Européenne, SE. Dr Denisa Elena Ionete a annoncé la tenue, le 06 décembre à Nouakchott, de la conférence de coordination des Partenaires pour l’appui, au plan d’investissement prioritaire du G-5 Sahel. Ceci a-t-elle souligné, rappelle une fois de plus les enjeux de sécurité notamment dans les zones transfrontalières qui sont les cœurs du projet ainsi que la réponse régionale via le G-5 Sahel, tant sur le plan de la sécurité, dont la force conjointe est l’un des outils principaux mais également celui du développement. De ce point de vue, a fait savoir SE. Dr Denisa Elena Ionete, l’Union Européenne, ensemble avec les Etats membres fournit un appui global et intégré pour la force conjointe du G-5 Sahel que pour l’Alliance.

Aïchatou Hamma Wakasso et Abdoul-Aziz Moumouni Idrissa

06 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique