Orange Money 300%

A la Présidence de la République : Le Président Issoufou Mahamadou reçoit plusieurs personnalités

Le président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou, a accordé hier dans la matinée, plusieurs audiences. C’est ainsi que le Chef de l’Etat s’est en première lieu entretenu avec l’Envoyé Spécial de la Secrétaire Générale de la Francophonie, M. Robert Dossou qui n’a fait aucune déclaration, au sortir de l’entrevue.

Au titre de la 2ème audience, le Président Issoufou a reçu l’Ambassadeur de France au Niger, M. Marcel Escure. A l’issue de l’entretien, M. Escure a indiqué, être venu rencontrer le président de la République, à la veille de son départ pour Nouakchott (Mauritanie), pour prendre part à une rencontre des pays du G5 Sahel. «Le Sommet de G5 Sahel, qui se tient à Nouakchott, est une échéance importante, car les programmes de développement et les projets d’investissement prioritaires du G5 Sahel seront présentés, validés et soumis aux partenaires du G5 Sahel. Je suis allé à Paris, où j’ai rencontré les Autorités », a déclaré le diplomate français. Selon M. Escure, la France sera représentée, à cette importante échéance, par son ministre des Affaires Etrangères M. Jean Yves Ledrian. « Le ministre sera très heureux de participer à ce sommet avec dynamisme, avec une forte contribution de la France pour financer les projets d’investissements prioritaires et notamment dans des zones fragiles. Des régions qui ont été identifiées dans les différents pays du G5 Sahel. Des régions qui, en raison de leur pauvreté, des distances, sont des proies faciles pour des mouvements insurrectionnels, pour les terroristes. Il s’agira donc des projets qui bénéficieront aux populations et cela rapidement », a-t-il précisé. « Sans rentrer dans les détails, je dirais que c’est notre ministre qui fera l’annonce, à Nouakchott, de l’importante contribution de la France. Ici, nous en avons longuement discuté avec le président Issoufou. Nous espérons qu’ainsi avec notre appui et avec les contributions d’autres bailleurs, le G5 Sahel pourra bien affronter les défis de sécurité et de développement », a-t-il dit.

l Par la suite, le Président Issoufou Mahamadou a reçu une Délégation de l’Association Africaine des Hautes Juridictions Francophones (AA-HJF), conduite par Dr Ousmane Batoko, PCA de l’AA-HJF, par ailleurs, Président de la Cour suprême béninoise. Dr Batoko a indiqué que sa délégation est venue rendre compte au Chef de l’Etat, des travaux des 17èmes assises de son Association. Il a dit avoir ensuite présenté cette association au Chef de l’Etat. L’Association Africaine des Hautes Juridictions Francophones couvre à la fois, les juridictions judiciaires, administratives, constitutionnelles, ainsi que les juridictions financières et communautaires, a-t-il expliqué. Comme les cours de justice de la CEDEAO, celle de l’UEMOA et de la CEMAC. « Nous avons profité de l’occasion pour dire notre profonde reconnaissance à Monsieur le Président, à son gouvernement et au peuple nigérien, qui n’ont épargné aucun effort, pour nous assurer les meilleures conditions possibles de travail. Nous avons travaillé dans d’excellentes conditions, c’est la preuve que le Niger et ses dirigeants sont très attachés à la place et au rôle de la justice, dans l’édification de l’Etat de droit et de la démocratie dans nos différents Etats», s’est réjoui le PCA de l’AA-HJF. Dr Ousmane Batoko a ajouté avoir saisi l’occasion pour féliciter Monsieur le Président pour tout ce qu’il fait, dans le cadre du soutien que son gouvernement apporte aux organisations comme la leur. « Nous avons aussi été heureux d’entendre de la bouche même du Président tout ce que son gouvernement fait, pour le développement de ce pays. Et surtout ce qu’il fait lui-même, en tant que 1er magistrat du Niger, pour consolider l’Etat de droit et assurer la stabilité des Institutions républicaines nigériennes. Je ne trahis pas un secret quand je dis que le Président Issoufou Mahamadou, dans le cadre du renforcement de la stabilité des Institutions, nous a lui-même dis qu’il s’était engagé et qu’il s’engage encore à passer la main, en 2021. Ce qui, il faut le reconnaître, est un des éléments des plus importants que l’on puisse entendre de la bouche d’un Chef d’Etat africain. Qui plus est dans un pays comme le Niger, qui a connu beaucoup de secousses en matière politique, dans le passé », a confié Dr Ousmane Batoko.

l La quatrième audience de la matinée d’hier, a été accordée à la Sous-Secrétaire des Nations Unies et Coordinatrice du Mouvement Scalling up Nitrution (SUN), Mme Gerda Verburg. A sa sortie d’audience, Mme Verburg a indiqué que la rencontre a été ‘‘très intéressante’’, ‘‘très excellente’’ avec le Président Issoufou Mahamadou. «SEM le président a mis l’accent sur la volonté du gouvernement et son grand engagement à réduire la malnutrition au Niger, avec une attention toute spéciale sur les jeunes enfants et sur les femmes. Comme tous les autres membres du gouvernement, il a conscience de l’importance du développement physique et cognitif des enfants à travers une bonne nutrition », a noté Mme Verburg. « Nous avons donc encouragé l’allaitement exclusif pour les enfants de moins de six mois et même au-delà, au sein de toute les familles. L’allaitement exclusif est le meilleur cadeau qu’on puisse offrir à un enfant. Puisque, çà lui permettra d’avoir un bon développement physique et mental. Le président a été très clair dans sa volonté de continuer son fort engagement et celui du gouvernement à investir dans la nutrition, malgré les grands défis auxquels fait face le Niger, en termes de sécurité et de situation humanitaire. Il ne veut pas seulement se battre pour la faim zéro mais aussi pour la malnutrition zéro», a-t-elle témoigné.

Selon Mme Verburg, le Niger fait partie de 60 autres pays du Mouvement SUN. Elle a annoncé leur engagement à soutenir le Ministère de la Santé publique, le Commissariat à l’Initiative 3N et à tous les acteurs qui travaillent dans la lutte contre la malnutrition. «Nous allons les accompagner également pour renforcer leurs capacités là où les besoins se font sentir », a-t-elle promis. Notons que cette dernière audience a eu lieu en présence du Ministre d’Etat, ministre de l’Agriculture et de l’Elevage, Albadé Abouba, du ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Maïnassara et du Haut-Commissaire à l’Initiative 3N, M. Ali Béty.

Mahamadou Diallo.

06 décembre 2018
Source : http://www.lesahel.org

Imprimer E-mail

Politique