Orange Money 300%

Déclaration sur la situation à Toumour dans la région de Diffa : Les députés demandent au gouvernement de prendre des mesures urgentes pour venir en aide aux populations

Diffa declaration deputes demandent au gouvernement de prendre des mesures urgentesLes députés élus de la région de Diffa ont rendu public, samedi dernier, une déclaration relativement à la situation des exactions perpétrées par la nébuleuse Boko Haram dans la commune de Toumour et ses environs. Dans cette déclaration lue par M. Moumouni Lamido Harouna, les parlementaires au titre de la région de Diffa demandent au gouvernement de prendre des mesures urgentes en déployant massivement des militaires afin d’éviter d’autres déplacements des populations.

C’est juste 48 heures après l’attaque du site de la société Foraco qui a endeuillé les familles de sept techniciens de la société dans la nuit de vendredi 23 au samedi 24 novembre 2018, que les éléments la secte Boko Haram ont enlevé, quinze autres filles dont neuf dans le village de Blahardé et six autres dans le village de Bandé dans la commune de Toumour. « Face à cette situation, nous présenterons tout d’abord nos condoléances aux populations de la commune de Toumour et aux familles des victimes. Nous demandons au gouvernement, malgré tous les efforts déjà engagés, de prendre instamment des mesures pour rechercher les femmes enlevées, les retrouver et les ramener dans leurs familles respectives », souligne la déclaration.

Le député Moumouni Lamido Harouna a ensuite insisté afin que le gouvernement   prenne des mesures urgentes pour mettre en confiance les populations de la zone de Toumour en déployant massivement des militaires afin d’éviter d’autres mouvements des populations. « Si, on y prend pas garde, d’autres évènements peuvent survenir et si, on n’anticipe pas aux actions meurtrières de Boko Haram, nous serons amenés à vivre des situations plus difficiles. Nous demandons au gouvernement de faire diligence et de prendre en compte nos doléances et cris de cœurs, non seulement des élus de la région de Diffa, mais aussi des populations de la région qui vivent des moments extrêmement difficiles», a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria (onep)

26 novembre 2018 
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique