Orange Money 300%

Le Premier ministre inaugure la mini-adduction d’eau potable de Galmi

Le 23 novembre dernier, le Premier ministre, chef du gouvernement, M Brigi Rafini était l’hôte des populations du village de Galmi. Ce village de la commune rurale de Doguéraoua dans le département de Malbaza a bénéficié, comme beaucoup d’autres localités de notre pays, d’une mini adduction d’eau potable multi-village. Le Chef du gouvernement a parrainé l’inauguration officielle de cet ouvrage hydraulique en présence de plusieurs membres du gouvernement dont le ministre de l’Action humanitaire et de la Gestion des catastrophes, M. Waziri Maman, assurant l’intérim de son collègue en charge de l’Hydraulique et de l’Assainissement et le représentant de la banque mondiale.

La mini AEP inaugurée couvrira une population estimée à 27.800 personnes réparties dans 14 villages environnants. L’ouvrage hydraulique constitué d’un forage d’une profondeur de 500m, d’un château d’eau d’une capacité de 500m3, est réalisé par l’entreprise nigérienne SNTC. Il a coûté la bagatelle somme de 1,8 milliard FCFA grâce à l’appui de la Banque mondiale et une forte participation de l’Etat nigérien dans le cadre du Projet Eau, Hygiène et Assainissement en Milieu Urbain (PEHAMU). Les populations de Galmi et ses environs, qui ont d’ores et déjà bénéficié de beaucoup d’autres réalisations, voient ainsi et enfin un de leurs vœux et de leurs rêves le plus cher, se réaliser. La promesse du Président de la République étant encore une fois tenue, ces populations ne peuvent que manifester leur gratitude. Ce qu’elles ont fait par leur forte mobilisation pour accueillir le Premier ministre et assister à la cérémonie d’inauguration officielle de ces installations d’alimentation en eau potable.

Au cours de la cérémonie, le maire de la commune de Doguéraoua a réitéré de vive voix la gratitude de la population. De l’avis du maire, qui souhaitait la bienvenue au Premier ministre, l’ouvrage est d’une importance capitale car l’eau est la principale préoccupation de ses administrés. Parcourir des km, faire des longues et interminables queues avec des bidons en main ou à dos d’âne pour obtenir de l’eau, acheter le bidon d’eau cher (500 FCFA parfois), tel était le lot quotidien des populations des villages cibles de cette mini AEP.

Le représentant de la banque mondiale, principal bailleur de fonds, a souligné la satisfaction de son institution de voir aboutir ce projet de réalisation d’une mini AEP multi-village dans cette localité qui en avait tant besoin. C’est la preuve, a-t-il dit, de la bonne collaboration entre le Niger et la Banque mondiale pour relever les défis notamment celui de l’eau. Il a rappelé que la Banque mondiale intervient depuis plus de deux décennies dans ce domaine. Grâce à l’appui de la Banque mondiale souligna-t-il, plus de 900mille personnes en zones rurales ont bénéficié des actions du PEHAMU en plus de nombreux branchements d’écoles et de centres de santé aux réseaux d’eau et des travaux de renforcement des capacités d’approvisionnement en eau des centres urbains.

« L’ouvrage ainsi que les installations finales sont les vôtres et il vous revient de les entretenir et d’en faire un bon usage » dixit SE. Brigi Rafini

Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement p.i, M Waziri Maman a souligné également l’importance de l’ouvrage qui « consacre la fin de l’épineux problème d’alimentation en eau potable de la localité de Galmi et les villages environnants » et dont la réalisation concrétise aussi la promesse du Président de la République faite devant les populations de cette zone de solutionner leur problème. Elles ont dorénavant une mini AEP d’une capacité de 2000 m3, couvrant largement un besoin journalier de 1936 m3. Vingt-sept (27) bornes fontaines et cent cinquante branchements (150) sociaux ont été réalisés. Le ministre Waziri a salué la Banque mondiale pour ses appuis dans la résolution du problème d’eau au Niger pour avoir d’ores et déjà investi plus de 80 milliards de FCFA dans des opérations pour la desserte en eau potable de 26 centres dans le pays. Pour lui, la contribution de la Banque mondiale à la mise en œuvre du programme de Renaissance du Niger est significative.

La mini AEP de Galmi, inaugurée par le Premier ministre sera, a-t-il précisé, versée dans le patrimoine de la SPEN et fera l’objet d’une exploitation moderne à travers le contrat d’affermage avec la SEEN. Parlant des défis liés à l’eau, le ministre Waziri a souligné la nécessité de continuer les efforts dans un pays où un Nigérien sur deux a accès à l’eau potable. C’est pour relever ces défis que le gouvernement a lancé le programme sectoriel Eau, Hygiène et Assainissement (PROSEHA 2016-2030) qu’il compte mettre en œuvre à travers un mécanisme commun de financement. Le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement p.i s’est dit convaincu que les bailleurs sont sensibles aux préoccupations des femmes et des enfants « acteurs principaux des corvées d’eau », une corvée d’eau qui constitue selon lui, un frein dans l’autonomisation des femmes et l’éducation des enfants. Avant de procéder à la coupure du ruban et la visite des installations, le Premier ministre Brigi Rafini a transmis aux populations les salutations du Président de la République Issoufou Mahamadou. « L’ouvrage ainsi que les installations finales sont les vôtres et il vous revient de les entretenir et d’en faire un bon usage » a dit le Premier ministre aux populations de Galmi.

Zabeirou Moussa, Envoyé spécial(onep)

26 novembre 2018 
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique