Orange Money 300%

28ème Journée Africaine de la Statistique : Lancement de la Plateforme nationale d’information pour la nutrition

Dans le cadre de la célébration de la 28ème journée Africaine de la Statistique (JAS), le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a procédé hier matin au lancement de la plateforme Nationale d’Information pour la Nutrition. Une occasion pour inciter les producteurs des Informations chiffrées à présenter leurs produits au grand public, notamment aux utilisateurs d’informations que sont les décideurs, les partenaires techniques et financiers et les chercheurs. C’est aussi une opportunité pour sensibiliser le public sur l’importance du thème de la journée, qui est «des statistiques officielles de haute qualité pour assurer la transparence, la bonne gouvernance et le développement inclusif». La cérémonie a été ponctuée par la présentation de la démarche qualité du système statistique et l’exposition des produits de l’Institut National de la Statistique (INS) et de ses partenaires.

En lançant les activités de l’édition 2018, le ministre de la Santé publique, Dr Idi Illiassou Mainassara a souligné que la 28ème JournéeAfricaine de la Statistique se tient dans un contexte marqué par une demande de plus en plus forte et diversifiée de données statistiques. Au plan national, a-t- il soutenu le Gouvernement a déjà exprimé ses attentes dans le cadre du suivi et évaluation de la mise en œuvre du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2017-2021), du programme de l’initiative 3N du Président de la République, des stratégies sectorielles et des différents programmes et projets de développement. Au plan international les crises alimentaires et financières qui ont secoué le monde ont montré l’intérêt pour chaque pays de disposer des données statistiques fiables et à jour qui lui permettent de suivre et d’évaluer la situation socio-économique, démographique, nutritionnelle et alimentaire et partant de cela, d’être capable d’anticiper et prendre à temps les mesures de redressement appropriées.

Pour gérer efficacement ces situations, selon le gouvernement doit, selon le ministre, disposer des données statistiques exhaustives fiables, cohérentes, fournies en temps opportun et dans un format qui favorise une utilisation judicieuse. De telles données représentent des ressources cruciales et indispensables pour éclairer la conception et la mise en œuvre des politiques et des programmes, mesurer les progrès et rendre compte des résultats en matière de développement. Dr Idi Illiassou Mainassara a précisé que pour aider notre pays à faire face à cette forte prévalence de malnutrition chronique ou retard de croissance, la Délégation de l’Union Européenne au Niger a signé avec l’INS un contrat de subvention relatif à la mise en œuvre du Programme de la Plateforme Nationale d’Information pour la Nutrition (PNIN). La PNIN est une approche conçue pour favoriser et maximiser l’utilisation de l’information existante axée sur les besoins et les capacités du pays. La PNIN vise ainsi à rassembler, agréger et analyser le maximum de données actuelles et anciennes, concernant les indicateurs nutritionnels du pays connus pour influencer la malnutrition.

L’Ambassadeur, chef de la Délégation de l’Union Européenne au Niger, SE Denisa Elena Ionetta a axé son intervention sur la nutrition, ses domaines d’interventions et les montants investis. « Nous savions depuis le début du projet, l’engagement du Gouvernement en lançant l’initiative 3N. L’Union Européenne s’est engagée dans la lutte contre la malnutrition au niveau mondial avec un plan d’actions global adopté en 2014 et qui vise dans son ensemble la réduction du taux de croissance de 7Milions d’enfants partout dans le monde. Et le Niger est l’un des partenaires avec lequel l’Union Européenne met en œuvre ce plan d’actions » a-t-elle déclaré. SE Denisa Elena Ionetta s’est également focalisée sur les appuis budgétaires que son institution fournit dans le secteur alimentaire et nutritionnel et au développement agricole durable. Elle a expliqué que ces appuis pourront améliorer l’état nutritionnel du Niger avant de réaffirmer l’engagement de l’UE à œuvrer en vue d’améliorer la situation alimentaire et nutritionnelle dans le pays.

Le Représentant du Haut-Commissaire à l’Initiative 3N, le Conseiller Technique, Dr Boukar Abdou Razak a soutenu que « le plein épanouissement de nos enfants et leur participation future à la vie active et donc au développement de notre pays dépend de leur bonne croissance psychomotrice et cognitive, elle-même liée à leur état. C‘est donc conscients de cet état de fait que les plus hautes autorités nigériennes ont mis en place la Stratégie Nationale de Sécurité Alimentaire et Nutritionnelle et du Développement Agricole durables qu’est l’initiative 3N ‘’les Nigériens Nourrissent les Nigériens’’ » a-t-il déclaré. D’après lui, cette initiative fait de la sécurité alimentaire et nutritionnelle des Nigériens et des enfants en particulier un axe prioritaire de sa mise en œuvre.

Dans son mot introductif, le Directeur général de l’Institut National de la Statistique (INS), M. Ali China Kourgueni a, pour sa part, relevé que produire des statistiques ne suffit pas. Il faut surtout améliorer et de façon régulière leur disponibilité et leur qualité pour en faire une utilisation judicieuse et rationnelle. En effet, a-t-il dit, des statistiques officielles de qualité permettent aux décideurs d’élaborer des politiques économiques, sociales, nutritionnelles et environnementales appropriées et d’en assurer un bon suivi et une bonne évaluation de leur mise en œuvre. Des efforts doivent donc se poursuivre au niveau de toutes les parties prenantes pour de bien meilleures production et utilisation des statistiques.

Aïssa Abdoulaye Alfary(onep)

22 novembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique