Orange Money 300%

Point de presse du nouveau Secrétaire général de l'Union Parlementaire Africaine (UPA) : M. Idi Gado Boubacar rend hommage aux autorités nigériennes et annonce ses priorités

Le président de l’Assemblée nationale SE. Ousseini Tinni a regagné Niamey le vendredi 16 novembre dernier, en provenance d’Abuja au Nigeria où il a pris part aux travaux de la 41ème conférence de l’Union parlementaire africaine (UPA). A l’issue de la 73ème session du Comité Exécutif de l'Union Parlementaire africaine (UPA), tenue le mardi 8 Novembre à Abuja au Nigeria, en marge des travaux de de cette conférence, notre compatriote Idi Gado Boubacar a été élu au poste de Secrétaire général de cette instance parlementaire africaine parmi les représentants de 24 Pays Africains. Peu après le retour de la délégation parlementaire le nouveau Secrétaire général de l’UPA M. Idi Gado Boubacar a animé un point de presse à l’Aéroport international Diori Hamani de Niamey pour partager ses impressions et parler de ses nouvelles responsabilités.

Le rayonnement de la diplomatie nigérienne dans divers domaines à travers le monde est une aspiration des plus hautes autorités. M. Idi Gado Boubacar dédie son accession au poste de Secrétaire Général de l'Union Parlementaire Africaine, au Président de la République, SE Mahamadou Issoufou. « Il vous souviendra qu’il n’y a pas longtemps, un de nos compatriotes a été élu président de la Commission de l’UEMOA, un autre à la direction de l’ASECNA. Au niveau du groupe G5 aussi le Niger occupe le Secrétariat permanent», a-t-il rappelé. « En outre, par la grâce de Dieu, aujourd’hui, c’est ma modeste personne qui vient de bénéficier de la confiance des représentants des parlements africains, au poste du Secrétaire général de l’UPA. Ce sont des victoires qu’il faut vraiment saluer, et nous espérons que des nouvelles avancées vont aussi être enregistrées », a déclaré M. Idi Gado Boubacar.

Le nouveau Secrétaire de l’UPA a indiqué que le succès de sa candidature, parmi tant d’autres, est d’une part à mettre l’actif du président de l’Assemblée Nationale, SE Ousseini Tinni, pour son encouragement et son soutien inlassable. « Ces efforts, il les a déployés depuis que je lui ai fait cas de la vacance du poste, et manifesté mon souhait d’y postuler. Il a pris l’engagement de me soutenir. Et il l’a fait avec la détermination qui lui ressemble », a confié M. Idi Gado. Ainsi, il a mentionné que c’est au cours de la conférence qui s’est tenue à Niamey, lors du séminaire sur la migration, que le président du parlement nigérien a annoncé aux chefs des délégations la candidature du Niger. Il a ajouté, dans ce même sens, qu’à travers les différentes rencontres internationales, auxquelles il a participé, SE OusseiniTinni a défendu le cas du Niger.

Le nouveau Secrétaire général lui a exprimé toute sa reconnaissance et sa gratitude. Cette victoire, il l’attribue à l’ensemble du peuple du Niger et à sa représentation nationale en particulier. Cela a été aussi facile, d’après lui parce que « l’ensemble de la délégation a déployé des efforts, notamment le président de la commission nationale de l’UPA, M. Moumouni Issa » a-t-il précisé. Parlant du déroulement des élections, M. Idi Gado, a rappelé qu’ils étaient plusieurs candidats au départ. Ensuite, après la présélection, trois candidats (un Nigérien, un Algérien et un Rwandais) ont été retenus pour être départagés aux urnes. La candidature du Niger est ainsi parvenue en tête, avec 13 contre 11 voix pour le Rwandais.

Il faut rappeler qu’avant d’occuper de 1998 à 2014, le poste de Secrétaire général permanant du Comité Interparlementaire de l'UEMOA (CIP-UEMOA), Mr Idi Gado Boubacar a été ministre de la Culture, de la Communication, de la Jeunesse et des Sports en 1993. Puis, il a exercé la fonction de Conseiller à l'Assemblée Nationale de 1994 à 1998. Il a également occupé plusieurs fonctions au sein du Cabinet du Premier Ministre et au Ministère des finances. Ainsi face aux difficultés que connait l’UPA, depuis sa création en 1976, le nouveau Secrétaire général a annoncé qu’il s’attèlera, principalement à rehausser la crédibilité de l’institution ; à renforcer sa visibilité et à redynamiser la mobilisation financière. Pour M. Idi Gado Boubacar, « l’Union Parlementaire Africaine est une organisation continentale irremplaçable, dans son rôle d’unification des parlements africains, pour parler d’une seule voix face aux grands défis universels, tels que la démocratie, la bonne gouvernance, la pauvreté, la sécurité, l’éducation, la santé etc.».

Mahamane Chékaré Ismaël (Stagiaire)

19 novembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique