Orange Money 300%

Séminaire Gouvernemental : Echanges sur les questions de l’emploi et du Projet « pipeline rural » de la région de Diffa

Pipeline rural DiffaLe Premier Ministre, Chef du Gouvernement, SE Brigi Rafini a présidé, hier, dans la salle du Conseil, les travaux d’un séminaire gouvernemental axé principalement sur le Projet « pipeline rural » de la région de Diffa et la problématique des emplois. Les travaux se sont déroulés en présences des membres du Gouvernement, du Secrétaire général du Gouvernement et de plusieurs responsables des ministères sectoriels.

A l’issue des travaux qui ont duré une demi-journée, le Ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, M. Mohamed Ben Omar a expliqué l’objet du séminaire. Il a souligné que ce séminaire gouvernemental qui a été initié avec l’approbation du Premier Ministre, Chef du Gouvernement, a permis aux membres du Gouvernement de débattre sur les questions des emplois dans le domaine de la santé et le Projet « pipeline rural » de la région de Diffa. Ce projet vise à promouvoir le développement de la région de Diffa à travers le secteur de la santé, de l’éducation et de l’agriculture par la création des emplois ou l’accroissement des ressources humaines.

Parlant du contexte, le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, a indiqué que plusieurs études ont démontré que la création d’emplois dans le domaine des ressources humaines a un impact positif sur la croissance économique. Au-delà de ces études, le ministre

Mohamed Ben Omar a évoqué les conclusions de l’Assemblée Générale des Nations Unies de 2015 qui ont fortement recommandé à tous les Etats membres de consacrer plus d’investissements dans le domaine des ressources humaines en santé. Parce que, dit-il, celui qui investit dans la santé, investit de fait dans l’économie et booste l’économie de l’Etat du fait que l’espérance de vie va crescendo, la pauvreté diminue. « On crée des emplois donc on crée de la richesse », a précisé le Ministre Ben Omar, avant de rappeler que cette recommandation a été prise à bras le corps par le Secrétaire Général des Nations Unies de l’époque, M. Ban Ki-Moon.

Mohamed Ben Omar a notifié que ces recommandations ont été appropriées par ce qu’on appelle les communautés économiques régionales au niveau de l’Union Africaine, mais également au niveau sous régional. Il a précisé que l’UEMOA, qui s’est appropriée de la démarche en prenant en compte les ODD, a été considérée comme tribune en ce qui concerne ses pays membres. Lors d’une rencontre à Abidjan en janvier 2017 et avril 2018, il a été demandé à tous les Etats membres de l’UEMOA de concevoir un Programme d’Action national conforme en matière d’emploi dans le domaine de la santé.

« Quand nous avons fait l’état des lieux, nous avons constaté que le Niger a fait beaucoup d’efforts en matière de ressources humaines dans le domaine de la santé. Quand je parle des ressources humaines dans le domaine de la santé ce n’est pas seulement le corps médical, c’est y compris le corps paramédical et tous les accessoires, c’est-à-dire tout ce qu’il y a comme plateaux techniques, infrastructures, etc. Les statistiques sont claires. A partir de 2011, le nombre de recrutement que nous avons eu et le ratio est passé d’un médecin pour 47.000 habitants à un médecin pour 17.000 habitants », a souligné le Ministre Mohamed Ben Omar. Le Niger a eu l’honneur de présenter et de défendre son programme à Abidjan, par les trois ministres, à savoir celui en charge de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, le ministre de la Santé publique et le ministre Délégué au Budget. D’après le ministre Mohamed Ben Omar la réunion d’Abidjan a salué ce programme du Niger et l’a considéré comme programme type national à tous les pays membres de l’UEMOA.

Donc le Projet « pipeline rural» de la région de Diffa a été conçu sur la base de ce programme suite à un appel à candidature par la Belgique pour un financement des projets de résilience autour du Lac Tchad par le ministère de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale et le Conseil régional de Diffa. C’est ce processus participatif qui a été exposé aux membres du Gouvernement pour leur expliquer la démarche et son mécanisme de mise en œuvre. « Au niveau des statistiques à l’international, cela a un impact incalculable sur le plan économique et social. Notre objectif c’est le bien-être de la population, conformément aux programmes de la Renaissance du Niger acte I et II du Président de la République SE Issoufou Mahamadou», a-t-il soutenu. Aussi, a précisé le ministre Ben Omar, ce programme s’insère dans le cadre du Programme du Développement Economique et Social (PDES) et dans le Programme du Développement Sanitaire (PDS) du Niger.

07 novembre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique