Orange Money 300%

Renaissance Acte II : Haro sur les ministres publicitaires de la renaissance !

Publicite 01Les agents chargés de la publicité doivent avoir des soucis à se faire. Pour cause, des ministres de la renaissance cherchent pour des intérêts dont eux seuls ont le secret à leur ravir la vedette. Trois ministres de la ténébreuse renaissance se sont lamentablement illustrés ces derniers temps. Il s’agit de monsieur Kadi Abdoulaye, ministre de l’équipement, des ministres Mahamadou Karidjo des transports et Ahmed Boto du tourisme et de l’Artisanat. Le premier s’est répandu sur les médias pour tarir d’éloges la société SATOM SOGEA-SA, responsable du marché de construction du tronçon de la voie express. C’était au cours d’une visite qu’il a effectuée le mardi 16 octobre dernier. Pour les deux autres, ils ont également fait usage de leur talent de joueurs de flûte à l’endroit la société turque SUMMA. C’était à l’occasion d’une visite effectuée le 11 septembre dernier sur les chantiers de construction de l’Hôtel Présidentiel et celui de la rénovation et d’extension de l’aéroport international Diori Hamani de Niamey.

Le comportement de ces trois ministres altère la fonction ministérielle. Sinon, comment comprendre l’attitude du ministre Kadi, à être si léger devant une société dont il est sensé contrôler les travaux ? En jetant des fleurs qui feront même fuir le technicien de la société qui était sur les lieux, le ministre de l’équipement semble avoir choisi dès lors son camp. Cette appropriation de fonction pour faire concurrence déloyale à des publicitaires semble être aussi l’apanage de Karidjo et Boto qui, en violation de toute règle en la matière s’y sont donnés à cœur joie.

Ces ministres publicitaires doivent avoir à l’esprit l’intérêt général et non celui de ces sociétés, dont le commun des nigériens sait par quelle alchimie elles se sont vues octroyer ces marchés. Que les principaux animateurs de la renaissance se rassurent. Leur crime économique pour assouvir leurs intérêts égoïstes ne restera pas impuni. Des structures fouineuses indépendantes ont déjà bouclé les contours du honteux marché attribué à ces sociétés. Ce jour-là, on saura qui a reçu quoi des mains de qui pour gruger le peuple nigérien.

1er novembre  2018
Source : L'Evènement

Imprimer E-mail

Politique