Orange Money 300%

La ministre de l’Energie à la 1ère Assemblée Générale de l’Alliance Solaire Internationale (ASI), à New Delhi (Inde)

Amina Moumouni Assemblee Generale de l Alliance Solaire Internationale New Delhi IndeLe Niger réaffirme sa volonté de jouer un rôle actif dans l’initiative Alliance Solaire Internationale (ASLa Ministre de l’Energie, Madame Amina Moumouni, a assisté le 3 octobre dernier à New Delhi en Inde, à la 1ère Assemblée Générale de l’Alliance Solaire Internationale (ASI). L'initiative de l’Alliance Solaire Internationale (ASI) a été lancée par l’Inde et la France en novembre 2015 à Paris (France) à la Conférence sur les changements climatiques dite COP21. L'Accord-cadre (ou Traité) de l'Alliance solaire internationale est intervenu en novembre 2016 à Marrakech au Maroc de la COP 22, et 121 pays y ont adhéré dont le Niger.

Cette initiative vise à augmenter, de manière significative, la production d’électricité solaire dans les pays les plus ensoleillés situés en totalité ou en partie entre les tropiques du Cancer et du Capricorne, au nombre de 121, en grande majorité des pays en voie de développement. Le Niger, un des pays les plus ensoleillés au monde, pionnier dans l’utilisation des applications solaires qu’il a développées depuis les années 1970, a intégré le cercle des tout-premiers pays adhérents à l’ASI en ratifiant dès juin 2018 son adhésion. C’est la preuve de la ferme conviction des Autorités de la 7ème République que l’Alliance Solaire Internationale (ASI) constitue un instrument de coopération internationale pour permettre le déploiement à grande échelle de l’énergie solaire afin de satisfaire nos besoins énergétiques. C’est pourquoi, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a personnellement assisté au premier Sommet de l’ASI tenu en Inde en mars 2018.

Fort de cet engagement, le Niger, par l’entremise de sa ministre de l’Energie Madame Amina Moumouni, a participé le 3 octobre 2018, à la première Assemblée Générale de l’ASI. Les travaux, conduits sous la présidence de l’Inde et la coprésidence de la France, ont permis à l’organisation de se doter d’un règlement provisoire en vue de mettre en place ses structures dirigeantes. Par la même occasion, l’Inde et la France ont été confirmés respectivement à la présidence et à la coprésidence ; le Pérou a été désigné Vice- président au titre de la région Amérique du Sud et   Caraïbes et tandis que les trois (3) autres groupes régionaux (Afrique, Asie et Pacifique, Europe et autres) vont poursuivre les Consultations en vue de la désignation de leurs Vice-présidents respectifs.

En marge de cette Assemblée Générale de l’ASI, la ministre de l’Energie a notamment reçu en audience, Monsieur Shri Upendra Tripathy, Directeur Général par intérim qui vient d’être confirmé dans ses fonctions. Au cours de cette rencontre, il a été abordé particulièrement le positionnement de notre Centre National d’Energie Solaire (CNES) dans le Réseau des centres d'excellence en ressources de recherche et d'application de technologie solaire. Cette initiative menée sous l'égide de l'ASI appelée projet STAR-C (Solar Technology Application & Research Centers), vise au renforcement de capacités et le développement des Centres et Instituts de Recherche & Développement dans le solaire. La ministre Amina Moumouni et M. Tripathy ont également échangé sur la signature d'un Accord-cadre de partenariat entre les ministères chargés de l'énergie du Niger et de l'Inde, ainsi que de Conventions de partenariat entre d'une part, le Centre National d'Energie Solaire (CNES) du Niger et, d'autre part, le National Institute of Solar Energy (NISE) de l'Inde et l'Institut National de l'Energie Solaire (INES) de la France. Ces actes pourront intervenir en marge de la COP24 en décembre 2018 en Pologne.

Les autres sujets abordés au cours de cette rencontre sont la mise en place d’un Programme de formation des formateurs en énergie solaire en faveur du Niger et l’appui de l’ISA pour le financement et la réalisation de trois (03) projets du Niger qui lui ont été soumis et dont le principe a été retenu. Il s’agit de l'électrification rurale par système solaire photovoltaïque de 250 villages pour contribuer à la transformation du monde rural dans le cadre du PDES 2017/2021 ; l’électrification solaire de bâtiments stratégiques et sensibles (hôpitaux, maternités, centres de transfusion sanguine) ; et le développement de cuiseurs et séchoirs solaires par la diffusion sur cinq (5) ans de 36000 kits de cuisson et 4000   séchoirs.

La Ministre de l’Energie a aussi reçu, une délégation conjointe des Sociétés associées Shapoorji Pallonji et Sterling & Wilson, intéressées par les opportunités d'investissement dans le secteur de l'Energie au Niger. Au cours de leur rencontre, la ministre Amina Moumouni leur a proposé la réalisation de projets pilotes pour prouver concrètement leur.   volonté et leur capacité à investir en même que cela leur conférera une   visibilité sur le terrain.

Par ailleurs, la Ministre de l’Energie a rencontré les dirigeants de l'Ingénieur-conseil indien WAPCOS et des entreprises indiennes chargées des travaux d'électrification de 50 villages dans les régions d'Agadez, de Diffa, de Maradi et de Zinder (Super Solar Energy) et de la centrale solaire photovoltaïque de MALBAZA (Sterling & Wilson). Il s'agit de projets en cours de mise en œuvre, financés par la Ligne de Crédit Indienne octroyé au Niger du 12 septembre 2013, d'un montant de 34,54 millions USD. Enfin, la société Sterling & Wilson, par la voix de Chef du Développement des Affaires en Afrique, M. Ranjit Gajare, a fait part à la Ministre de l’Energie de leur intérêt pour la réalisation des projets solaires photovoltaïques au Niger.

Rabiba Aboubacar Bouzou

26 octobre 2018
Source :  http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique