L’ANDP Zaman Lahiya se vide

L’ANDP Zaman Lahiya Après le congrès, c’est l’effritementAprès son congrès controversé tenu il ya quelques temps, l’ANDP est aujourd’hui traversé par une tempête qui est en train de dévaster l’essentiel de sa force. Ce courant dévastateur anéantit dangereusement le parti qui se vide chaque jour. Du reste, après avoir assisté au départ massif de ses militants pour le Lumana dans la région de Dosso et Tillabéry, le parti se desquame davantage avec la défection de Boubé Djassibo. Grand mobilisateur et opérateur économique, Boubé Djassibo a décidé de quitter l’ANDP pour s’accrocher directement aux pans de Issoufou Mahamadou. Cela, certainement, afin de profiter au maximum des avantages liés au soutien. Le départ de Djassibo est un coup dur pour l’ANDP. Un départ provoqué par la crise de confiance et le conflit d’intérêts qui se sont invités dans le parti dès le lendemain du décès du président Moussa Djermakoye. Mais pour certains analystes politiques, certes son départ est un coup dur pour l’ANDP, mais il risque de se heurter à la réalité du terrain. Un terrain aujourd’hui acquis au parti de Hama Amadou qui est très populaire dans son Bitinkoji natal. Pour dire que, l’on se demande si la base suivra. Surtout qu’actuellement la gouvernance de Mahamadou Issoufou est vomie dans le Niger profond. En tout état de cause, les jours à venir nous y édifieront.

20 octobre 2018
Source : Le Courrier

 

Imprimer E-mail

Politique