Orange Money 300%

Installation officielle du comité ad hoc chargé de la révision du code électoral : 21 jours pour aboutir à un code électoral consensuel

Le Premier ministre, Chef du gouvernement S.E Brigi Rafini, président du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) a procédé vendredi 5 octobre dernier, dans la salle de banquets de la Primature, à l’installation officielle du comité ad’ hoc chargé de faire des propositions relatives à la révision du code électoral d’une part et d’autre part sur la finalisation du projet du règlement intérieur du CNDP. Le présent comité composé d’un président ; de quatre représentants pour chacun des trois groupes politiques (Majorité ; Opposition et Non affiliés) et deux secrétaires du CNDP dispose de 21 jours à compter de son installation pour accomplir sa mission, celle de faire des propositions consensuelles au CNDP dans la perspective des échéances électorales à venir. La présence de tous les représentants désignés par les trois groupes politiques présage le retour de la sérénité au sein de cet instrument de dialogue politique.

Dans ses propos liminaires à l’installation du comité, le Premier ministre, Chef du gouvernement a salué tous les trois groupes politiques pour avoir désigné leurs représentants à ce comité avec célérité conformément au vœu de la session extraordinaire tenue récemment. Le président du CNDP a en outre rappelé aux membres du comité qu’ils ont une responsabilité importante, celle d’apporter des amendements au code électoral afin que celui-ci soit le plus apte à répondre aux aspirations du peuple nigérien. S.E Brigi Rafini a réitéré, à l’ensemble des membres du comité, que le Président de la République, Chef de l’Etat S.E Issoufou Mahamadou tient absolument à organiser des élections propres, consensuelles, transparentes et crédibles.

« Ceci ne peut se faire sans la participation loyale de tous les acteurs qui sont principalement les partis politiques. Je voudrais vous assurer qu’au niveau du gouvernement, nous n’avons aucune injonction à vous faire dans vos propositions. Toutefois, vous devez aller avec célérité au regard des échéances qui sont contraignantes aussi bien pour les élections mais aussi et surtout pour la production du fichier électoral biométrique. Donc, nous n’avons pas beaucoup de temps. Nous souhaitons que vous teniez compte des progrès réels et objectifs qui ont été réalisés dans le cadre du processus déjà engagé pour ne pas porter préjudice au déroulement de ces élections dans les délais et avec les outils que l’ensemble de la classe politique a souhaité à savoir principalement un fichier électoral biométrique » a indiqué le Premier ministre, Chef du gouvernement. Les propositions faites par le comité seront validées par le Conseil National de Dialogue Politique avant de passer par les étapes du circuit législatif.

Hassane Daouda(onep)

08 octobre 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique