Orange Money 300%

Communication du MPN kiishin kassa à la session extraordinaire du CNDP du 1er Octobre 2018.

MPN kiishin kassa session extraordinaire CNDPMonsieur le Premier Ministre, Président du CNDP

Mesdames et Messieurs,

Je voudrais tout d’abord ,Monsieur le Premier Ministre, Président du CNDP vous saluer pour cette initiative que vous avez prise de convoquer cette session.
Je voudrais également saluer ici chacune et chacun d’entre nous à l’occasion de cette réunion du CNDP. C’est la première participation du MPN Kiishin kassa à une réunion de ce cadre depuis notre départ de la majorité .

Monsieur le Premier Ministre, Président du CNDP

Cela fait 17 mois que nous avons acquis la conviction que le Code Electoral et la CENI tels qu’ils ont été élaborés et composés constituent des reculs graves pour notre système électoral basé essentiellement ,et ce depuis la conférence nationale, sur le consensus, le respect ,l’implication et la responsabilisation de tous les acteurs politiques et de certaines couches socioprofessionnelles (les magistrats et les avocats, par exemple).

Comme nous l’avons dit dans la lettre que nous avons adressée en avril 2017, nous restons encore aujourd’hui convaincus qu’il est de la responsabilité des gouvernants et des acteurs politiques de toujours contribuer à la stabilité du pays.

Nous avons également dit que toute reforme qui n’est ni consensuelle, ni porteuse de dispositions qui renforcent la confiance, l’inclusivité et l’honnêteté du processus électoral n’est pas utile dans notre pays.


Elle pourrait même être nuisible pour notre démocratie si fragile.

Les dernières modifications apportées à notre Code Électoral font partie de la catégorie des modifications qui affaiblissent la confiance des acteurs et la crédibilité de notre commission électorale.

Je voudrais ici rappeler que le principal souci de notre parti dans ce combat contre le Code électoral est de contribuer à garantir la paix et la stabilité en vue d’éviter à notre pays les crises liées aux élections.

C’est pour cela que très tôt,Monsieur le Premier Ministre, nous avons attiré votre attention sur votre responsabilité à ne pas cautionner ce genre de modifications qui brisent notre tradition électorale et qui formalisent l’exclusion de l’écrasante majorité des acteurs politiques.
Nous saluons donc cette session consacrée à la révision du Code et qui nous donne aujourd’hui entièrement raison.

Nous souhaitons surtout qu’elle soit l’occasion pour chacun de s’engager de bonne foi à créer les conditions de la révision du Code électoral, de la CENI et de la création d’un environnement véritablement démocratique et sain dans notre pays.

Monsieur le Président du CNDP,
Nous sommes venus ici de bonne foi et nous y resterons tant que nous considérons que le gouvernement et la majorité présidentielle sont sincères et intéressés par la recherche de compromis positif pour notre peuple.

Le meilleur Code que nous puisons avoir est celui qui sera issu du consensus le plus large possible. Mais au-delà de ce code, nous sommes convaincus que la prise en compte et le respect des considérations ci-après sont des nécessités incontournables pour assurer la meilleure qualité à notre climat politique, à notre démocratie et à la gouvernance dans notre pays.
Il s’agit :
1.Du respect des libertés individuelles et collectives, d’opinion, de manifestation ;

2. De la bonne gouvernance ;

3. De l’égalité des citoyens devant la loi ;

4.Du respect strict des principes démocratique et républicains ;

5.De l’accès libre et équitable aux médias d’Etat ;

6.De l’indépendance de la justice ;

7.De la neutralité de l’administration ;

8.Du respect des droits de l’opposition ;

9.Du respect strict de la séparation des pouvoirs ;

10.De la restauration du Conseil National de Dialogue Politique (CNDP) conformément au décret n°2004-30/PRN/PM du 30 janvier 2004;

11.De l’arrêt immediat des harcèlements contre les militants de l’opposition ;

12. De la lutte contre la corruption et toutes autres malversations.

Mesdames, Messieurs,

En fondant l’espoir que cette réunion réponde à toutes ces préoccupations, je vous prie de croire en notre disponibilité au dialogue franc et constructif, mais aussi et surtout en notre détermination à continuer, au sein de l’opposition, le combat pour la démocratie, les libertés, la transparence et la bonne gouvernance dans notre pays.

Fait à Niamey, le 1er Octobre 2018. Le Délégué du MPN kiishin kassa au CNDP.

 

Imprimer E-mail

Politique