La base des drones américains au Niger coûtera plus de 280 millions $ avant 2024

La base des drones américains au Niger coûtera plus de 280 millions $ avant 2024La base américaine des drones contre l'extrémisme au Sahel. Agadez, Niger (AP) La base des drones américains au Niger a attiré l’attention pour son prix de construction de 100 millions de dollars. Toutefois, selon les nouvelles projections de l’armée de l’air, son coût initial sera bientôt éclipsé par le coût de fonctionnement de l’installation, soit environ 30 millions de dollars par an. D’ici 2024, lorsque l’accord de 10 ans pour l’utilisation de la base d’Agadez, au Niger, prendra fin,  ses coûts de construction et d’exploitation atteindront un quart de milliard de dollars, soit environ 280 millions de dollars, pour être plus précis, a rapporté le journal d’enquête The Intercept

Selon The Intercept, c’est en fait une sous-évaluation. Les nouvelles projections de l’armée de l’air n’incluent pas de coûts supplémentaires importants, tels que les salaires du personnel stationné à la base ou le carburant du drone au départ d’Agadez. L’installation drones américains au Niger est désormais le plus grand effort de construction de bases entrepris par les troupes dans l’histoire de l’US Air Force, selon Richard Komurek, porte-parole des forces aériennes américaines en Europe et en  Afrique.

La base des drones américains au Niger à Agadez

L’avant-poste – officiellement un nouvel aérodrome et des installations associées à la base aérienne nigérienne 201, ou AB 201 – était auparavant une base de 50 millions de dollars dédiée aux drones de surveillance, et devait être achevée en 2016. Mais maintenant c’est une base de 100 millions de dollars  pour les drones armés  MQ-9 Reaper , bien que le coût de construction ne soit pas la fin de la liste pour l’installation.

“C’est probablement l’une des bases aériennes militaires américaines les plus éloignées jamais construites”, a déclaré Dan Gettinger, co-fondateur et co-directeur du Centre d’étude du drone du Bard College .

La plupart des bases de drones sur le continent africain sont des appendices de plus grands aéroports et aérodromes, mais pas Agadez. L’infrastructure existante n’est pas là. Donc, l’échelle du projet est énorme. ”

La base d’Agadez  des drones américains au Niger est désormais le plus grand projet «construit pour  des pilotes» dans l’histoire de l’armée de l’air, selon Mark Kinkade du Centre d’installation et d’appui de la Force aérienne. La base d’Agadez éclipse celle d’Al-Dhafra aux EAU à partir de laquelle les États-Unis font voler des drones et des avions de combat. Auparavant, le record était  détenue par  la base aérienne de Phan Rang au Sud-Vietnam, qui comptait près de 150 avions en 1969.

22 août 2018
Source : https://intellivoire.net

Imprimer E-mail

Politique