Mission du ministre de la Communication à Pékin, en Chine : Un bilan satisfaisant

Habi Mahamadou Salissou PekinA l’invitation des autorités chinoises et du groupe médiatique StarTimes, le ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, a conduit, du 24 juin au 4 juillet 2018, une mission de travail à Pékin, en République Populaire de Chine. Le ministre était à la tête d’une délégation comprenant M. Abdoulaye Coulibaly, Secrétaire général dudit Ministère également président du comité technique national pour la Télévision Numérique Terrestre (CTN-TNT), et le Directeur général de l’Office de Radiodiffusion et Télévision du Niger (ORTN), M. Seydou Ousmane, le représentant de StarTimes au Niger, M. Chen Cai, a également pris part à la mission.

Au cours de son séjour, la délégation a fait l’objet d’un accueil particulièrement chaleureux, à la hauteur de l’excellence des relations de coopération qui lient si heureusement nos deux pays. La délégation a pris part à deux importantes rencontres, à savoir le 4ème Forum sur la Coopération des médias sino-africains, et la 8ème édition du Séminaire sur le Développement de la Télévision numérique en Afrique. Elle a par ailleurs visité l’imposant siège de la CCTV, la chaîne nationale de la télévision chinoise qui, grâce à un département extérieur important, diffuse également en Anglais, en Français et en Hausa.

StarTimes, leader de la télévision numérique en Afrique subsaharienne

Le ministre Habi Mahamadou Salissou a, d’autre part, eu des entretiens bilatéraux tant avec les autorités gouvernementales, notamment au Palais du peuple, qu’avec des responsables du Groupe international de médias StarTimes et notamment son président, M. Pang Xinxing, grand connaisseur du continent africain.

StarTimes est en effet présent dans une trentaine de pays africains où le groupe propose des services de télévision numérique terrestre (TNT) et de télévision par satellite. StarTimes est également fournisseur de technologies de télévision numérique aux pays et entreprises du secteur de la radiodiffusion qui passent de la télévision analogique au numérique. StarTimes, leader de la télévision numérique en Afrique subsaharienne, a vu son arrivée sur le continent africain bouleverser le modèle traditionnel du secteur de la télévision en rendant la télévision payante abordable pour un grand nombre de familles et pas seulement pour les familles riches ou les classes supérieures. En mai 2017, StarTimes était présent dans une vingtaine de pays africains avec dix millions d’abonnés.

C’est en 2011 que le groupe organise le premier Séminaire sur le développement de la télévision numérique en Afrique. La huitième édition vient de se tenir à Pékin avec la participation de 43 pays africains et 5 pays asiatiques dont 16 représentés par leurs ministres de la communication. Cette importante rencontre, qui se tient chaque année, constitue une plate-forme importante d’échanges et de discussions sur les moyens de réaliser la migration numérique en Afrique.

StarTimes est aujourd’hui diffuseur exclusif en Afrique subsaharienne de plusieurs championnats européens de football dont les championnats allemand et italien que Télé Sahel peut diffuser également en cas d’accord avec StarTimes. Un tel accord pourrait être signé en contrepartie de la diffusion sur le Multiplex géré par la toute nouvelle Agence nigérienne de diffusion dont la mission, de par la loi sur la communication audiovisuelle, sera confiée à l’ORTN en attendant le démarrage effectif des activités de l’agence.

StarTimes a été désigné pour mettre en œuvre le projet d’accès à la TV satellite pour dix mille (10.000) villages africains sous la direction des gouvernements chinois et africains. C’est un projet annoncé par le Président chinois XI Jinping lors du Sommet de Johannesburg qui avait réuni en 2015, les Chefs d’Etats des pays de l’Union Africaine (U.A) à l’occasion d’un Forum sur la coopération sino-africaine. Ce projet donnera accès à la télévision par satellite à 10.000 villages de 25 pays africains. Grace à l’accès à la télévision par satellite, les populations rurales obtiendront une fenêtre sur le monde extérieur. Les villageois auront ainsi accès à l’information et au savoir, ce qui contribuera à la réduction de la pauvreté. Cette initiative chinoise d’envergure cadre parfaitement avec l’initiative du Président Issoufou Mahamadou de mise en place de mille (1.000) villages intelligents au Niger. Par conséquent, notre pays doit tout mettre en œuvre pour favoriser sa connexion à cette belle initiative chinoise.

Faire bénéficier le Niger de l’initiative chinoise à travers StarTimes

A l’initiative d’un certain nombre de pays africains dont le Niger, réunis à Pékin, une rencontre des ministres de la communication se tiendra le 31 juillet à Ouagadougou en vue de préparer un plaidoyer à l’attention du prochain Sommet du Forum sur la Coopération sino-africaine (FOCAT) prévu en septembre 2018 à Pékin, aux fins d’impliquer l’ensemble des pays africains en tant que bénéficiaires de l’heureuse initiative du gouvernement chinois. Au regard de l’excellence de notre coopération bilatérale et des liens privilégiés qui lient nos dirigeants et nos peuples respectifs, le Niger doit saisir cette formidable opportunité pour renforcer ses capacités en matière de développement économique et social, conformément au Programme de Renaissance Acte II contenu dans le Programme de Développement Economique et Social (PDES 2017-2019) et du Programme Niger 2035.

Dans ce cadre, StarTimes dispose de téléviseurs numériques, de décodeurs et de projecteurs TV et systèmes de télévision solaire conçus pour être adaptés aux villages africains et aux familles démunies. La délégation ministérielle a pu apprécier la gamme de produits proposée ainsi par StarTimes.

Représenté au Niger, le groupe StarTimes ambitionne de développer des activités significatives sur le territoire national. Ainsi le groupe qui dispose d’un bouquet de chaînes TV (480 chaînes diffusant en plusieurs langues dont le Hausa) et de services à la demande, projette de s’insérer dans le Multiplex mis en place au Niger dans le cadre de la diffusion TNT afin de proposer son offre conformément aux attentes du public c’est-à-dire celles d’une offre diversifiée et de qualité. Le groupe a réalisé d’importants investissements au Niger dans cette perspective.

Dans le cadre de son offre de programmes TV, StarTimes a créé en 2011 un centre de doublage et de traduction avec une capacité de 10.000 heures de programmes et des doublages en huit langues africaines dont le Hausa, largement parlé dans notre pays et ailleurs en Afrique. Ce qui constitue un atout pour le Niger qui peut facilement abriter de ce fait un centre de doublage et offrir ainsi la possibilité de création d’emplois.

Assane Soumana(onep)

20 juillet 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique