Orange Money 300%

Atelier national de Plaidoyer et de Dissémination du Guide d’orientation et de Référence sur le Relais Communautaire de Développement au Niger : Perenniser les interventions communautaires au Niger

L’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD), avec l’appui de l’UNICEF, a organisé, hier matin au Palais des congrès de Niamey, un atelier national de plaidoyer et de dissémination du guide d’orientation et de référence sur le relais communautaire de développement au Niger. C’est le ministre du développement communautaire et de l’Aménagement du Territoire, M. Amani Abdou, qui a présidé la cérémonie d’ouverture dont l’objectif vise à faire des propositions au gouvernement pour organiser l’utilisation des relais communautaires dans tous les secteurs en vue d’une règlementation.

Cet atelier constitue l’une des activités de la feuille de route de mise en œuvre du guide de plaidoyer et de partage du document. Il précise l’ancrage institutionnel du relais communautaire, les critères de son recrutement, de sa motivation, de pérennisation et le suivi et évaluation de ses actions. Dans le discours qu’il a prononcé à cette occasion, le ministre du Développement Communautaire et de l’Aménagement du Territoire a précisé que le relais communautaire est toute personne désignée par sa communauté sur la base d’un certain nombre de critères et qui s’engage à assurer volontairement des services spécifiques rentrant dans le cadre du développement sanitaire, social, culturel et économique de cette communauté. M. Amani Abdou a rappelé que le relais communautaire a pour mission : la promotion de changement de comportement au niveau des familles ; la prise en charge des cas simples de certaines maladies comme le paludisme, la pneumonie, la diarrhée au sein des communautés ; la prise en charge des épizooties simples ; la promotion de l’éducation ; la protection de l’environnement et la promotion des techniques culturales en vue d’accroitre le rendement à l’hectare.

Il a ensuite indiqué que, sous le leadership de son département ministériel, l’Agence de volontariat pour le développement (ANVD) et ses partenaires, ont mis en place en octobre 2015 un cadre de réflexion multisectoriel regroupant les cadres des différents ministères et les partenaires techniques et financiers sur la structuration des relais communautaires au Niger. M. Amani Abdou a souligné que les réflexions qui en sont issue, ont abouti à l’élaboration d’un premier projet du document de référence, basé sur les expériences des différents secteurs et qui a fait l’objet d’une validation technique en février 2017 à Sadoré. «Le guide d’orientation et de référence sur le relais communautaire au Niger a été adopté par le gouvernement par décret N°2017-882/PRN/AT du 10 novembre 2017 », a-t-il ajouté.

Le document, objet de cet atelier, a-t-il précisé, est le fruit d’un long processus participatif et de capitalisation des expériences des ministres sectoriels. Il comprend trois principales parties, à savoir la partie « Théorie et logique sur les relais communautaire de développement au Niger » qui présente le contexte et fait le lien avec la politique nationale du développement local et communautaire, le plan de développement économique et social (PDES) et les engagement internationaux dont le Niger a souscrit notamment les objectifs du développement durable ; la partie intitulée « Pratique et cadre fondamental de l’évolution du relais communautaire de développement (RCD)» qui fait un diagnostic approfondi des différentes pratiques de l’utilisation des relais communautaires dans les différents secteurs de développement ; et la partie, «Cadre de référence du relais communautaire de développement» qui harmonise et structure l’utilisation du relais communautaire de développement au Niger.

Pour sa part, le Représentant de l’UNICEF au Niger, M Elhadji Moustapha Diouf, a précisé qu’au Niger, plusieurs structures communautaires sont fonctionnelles et jouent un rôle actif dans des séries de programmes liés aux services sociaux de base et qui engagent toute une panoplie d’organisations à base communautaire dont entre autre des groupements des jeunes et femmes, des leaders religieux et coutumiers, des tradipraticiens. Il est surtout important de souligner l’implication de la société civile et des ONG à travers les activités de prévention et de promotion et l’appui technique, matériel et financier apporté pour la mise en œuvre des interventions au niveau communautaire. « Après l’organisation du forum sur le relais communautaire en 2015, la réalisation d’une analyse de la situation et le développement de ce guide d’orientation et de référence, cet atelier représente un pas de plus vers le chemin que nous avons tracé ensemble pour la pérennisation effective des interventions communautaires au Niger» a-t-il dit. M. Elhadji Moustapha Diouf a déclaré que cet atelier de diffusion du guide d’orientation et de référence sur le relais communautaire insufflera une nouvelle dynamique nationale autour des interventions au niveau communautaire dans le pays.

Auparavant, le Directeur général de l’Agence Nigérienne de Volontariat pour le Développement (ANVD), M. Hassane Hamidine, a indiqué que cet atelier consacre la phase du plaidoyer et de la dissémination du guide d’orientation et de référence sur les relais communautaires de développement. « Les relais communautaires, c’est cette femme, cet homme qui est choisi au sein de sa communauté pour conduire les actions de développement local ; le relais constitue une pierre angulaire du développement à la base »a dit le directeur général de l’ANVD.

Yacine Hassane

29 juin 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique