Orange Money 300%

Visite des parlementaires au Guichet Unique d’Automobile du Niger (GUAN), au centre de visite technique d’automobile et à l’échangeur Diori Hamani de Niamey : S’enquérir du fonctionnement des deux structures et de l’utilisation de l’échangeur par les usag

Les membres de la Commission des affaires économiques et du plan de l’Assemblée nationale ont effectué mardi 26 juin dernier une série de visites au Guichet Unique d’Automobile du Niger (GUAN), au Centre de Contrôle Technique des Véhicules et à l’échangeur Diori Hamani de Niamey. L’objectif est de s’enquérir du fonctionnement des deux structures et l’utilisation de l’échangeur par les usagers. Cette visite fait suite aux difficultés qu’éprouvent les usagers dans l’obtention des papiers permettant la mise à circulation de véhicules. La visite est conduite par le 1er vice président de l’Assemblée nationale, M. Ali Elhadj Liman en présence des responsables des ministères en charge des Transports et de l’Equipement.

Le Guichet Unique d’Automobile du Niger (GUAN) accueillant la Société Nigérienne de Logistiques Automobiles (SONILOGA) a constitué la première étape de cette visite. Cet établissement est situé au quartier aéroport à l’entrée de la ville de Niamey. En effet, la société vise entre autres à faciliter les formalités pour l’obtention des documents pour la mise en circulation des véhicules et à contribuer à la mobilisation de manière plus transparente des ressources de l’Etat. La Soniloga offre des opportunités aux utilisateurs de services de la chaine automobile au Niger. Elle est créée pour mettre fin à la tracasserie d’obtention des papiers pour les véhicules. Le Guichet Unique accueille 200 à 300 véhicules pour immatriculation par jour dont 45 à 50 sont traités. La délégation a visité les différents services du centre à savoir le service de visite technique d’automobile, le poste de contrôle technique, le service de tatouage, de la carte grise et des plaques d’immatriculation.

La deuxième étape a conduit la délégation parlementaire au centre de visite technique d’automobile au quartier Gamkalé. Dans les deux établissements, les membres de la délégation ont reçu d’amples explications sur les aspects techniques à travers une démonstration commentée par les responsables et les techniciens des centres. Dans le domaine de la visite technique, les deux centres font le même travail, mais le centre de contrôle technique de véhicules de Gamkalé dispose de matériels performants et de pointe avec une capacité de 400 véhicules par jour. Ce centre joue un rôle important dans le domaine de la sécurité routière.

Au terme de ces visites, les membres de la commission ont constaté des problèmes dans le fonctionnement des centres. Au niveau de SONILOGA, il était initialement prévu qu’en 24 heures seulement les usagers sortiront avec leur véhicules munis de tous les documents leur permettant de circuler librement et en toute quiétude. Ceci n’est pas le cas, compte tenu de plusieurs anomalies constatées. «Les deux centres font le travail, donc, chacun doit prendre en compte le travail de l’un ou de l’autre en matière de visite technique. SONILOGA doit reconnaitre le travail du centre de visite technique de Gamkalé pour la suite des formalités », a déclaré le député Sawani.

Enfin la délégation s’est rendue au niveau de l’échangeur Diori Hamani de Niamey où les députés pensent qu’il existe un problème de sensibilisation pour les populations. Selon le député Sawani, les usagers ne respectent pas les espaces réservés au parking et les passerelles. Pour cet endroit, « je pense que la ville de Niamey doit mener des activités de sensibilisation et pour ramener les populations à respecter le code de conduite à tenir sur cet espace», a-t-il conclu.

Seini Seydou Zakaria(onep)

28 juin 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique