Le Gouvernement du Niger procède à une première rectification de la loi de finances 2018

Le Gouvernement du Niger procède à une première rectification de la loi de finances 2018Le Gouvernement du Niger, réuni ce mercredi 13 juin en Conseil des Ministres, a procédé à une première rectification de la loi de finances pour l’année budgétaire 2018.
Selon le communiqué officiel du Gouvernement dont ANP a reçu copie, cette décision est intervenue pour prendre en compte des ressources additionnelles attendues des partenaires techniques et financiers du Niger, notamment les importants appuis budgétaires obtenus en vue de financer des actions de développement et des recettes exceptionnelles qui n’étaient pas prévues dans le budget initial.
Ainsi, avec les réaménagements intervenus, le budget général de l’Etat du Niger pour l’année 2018 passe de 1.900,86 milliards FCFA à un montant de 1.969,97 milliards FCFA, soit une augmentation de 69,11 milliards, correspondant à 3,64% en valeur relative.
Ce Budget, explique le Gouvernement, a été élaboré dans un contexte marqué par des chocs exogènes ayant engendré une hausse importante des dépenses publiques et une réduction substantielle des recettes intérieures.
Par ailleurs, note-t-on également, le Gouvernement a procédé à l’adoption du Document de Programmation Budgétaire et Economique Pluriannuelle (DPBEP), un outil élaboré en application des dispositions de la loi organique relative aux lois de finances.
Le document couvre la période 2019-2021 et tient compte des aspirations du Programme de Renaissance acte II, de la situation de la mise en œuvre du PDES 2017-2021 et du programme Economique et Financier (2017-2020). Il tient également compte de l’environnement international et régional ainsi que des contraintes sécuritaire, climatique et économique du pays.


Un débat d’orientation budgétaire est même prévu à l’Assemblée Nationale sur les orientations budgétaires retenues par le Gouvernement dans le cadre du projet de loi de finances 2019, à l’occasion duquel, le Gouvernement présentera le DPBEP 2019-2021 et la cartographie des programmes issus des documents de programmation pluriannuelle des Dépenses (DPPD) élaborés par les ministères et les autres Institutions de la République.
KPM/ANP/Juin 2018

15 juin 2018
Source : http://www.anp.ne

Imprimer E-mail

Politique