Iftar à la Présidence de la République : Les compagnons des anciens Présidents de la République invités du Chef de l’Etat

Iftar Presidence 06 2018Dans le cadre de son agenda de l’iftar, le Président de la République, Chef de l’Etat, SE Issoufou Mahamadou a rompu le jeûne vendredi dernier, avec les compagnons des anciens Présidents de la République. La cérémonie s’est déroulée en présence du Premier Ministre Chef du Gouvernement ainsi des membres du Cabinet du Président de la République.

Après la rupture du jeûne, le Chef de l’Etat a effectué la prière de Magrib en compagnie de ses hôtes. A cette occasion et comme d’habitude, des prières ont été dites, pour implorer Allah, afin qu’il gratifie le Niger et son peuple de la paix, la sécurité et le progrès. Le jeûne du mois béni de Ramadan coïncidant cette année avec le début de la saison pluvieuse, l’assistance a prié Dieu pour qu’il accorde un hivernage fécond sur toute l’étendue du territoire. Cette opportunité a été saisie par certains invités du Chef de l’Etat pour saluer l’initiative. « C’est une occasion de rencontrer le Président de la République et de pouvoir rompre le jeûne et prier avec lui. Je crois que c’est une initiative qui doit être maintenue. Aujourd’hui j’ai eu l’occasion de rencontrer plusieurs personnes que j’ai perdues de vue depuis très, très longtemps. C’est un grand jour pour des gens retraités comme nous, de se retrouver autour du Président, de rompre le jeûne et de prier ensemble. Je crois que c’est une très bonne occasion », a indiqué M. Abdoulaye Mohamed.

« Cette rupture c’est une initiative très bonne, parce que cela prouve que le Président de la République est un rassembleur. Toutes les différentes couches de la société se retrouvent ici depuis le début de ce mois autour du Président de la République. Nous souhaitons que cette initiative aille de l’avant et que tous les Nigériens comprennent que SE. Issoufou Mahamadou est un rassembleur. Aujourd’hui c’est le tour des anciens ministres, des anciens Premiers Ministres, des anciens cadres et fonctionnaires de l’Etat, des personnes âgées. Nous souhaitons que Dieu l’assiste dans tout ce qu’il fait pour le Niger et pour le bien de la population » a dit, quant à lui M. Oumarou Garba.

Les invités du Président de la République n’ont pas aussi manqué de saisir ce moment pour inviter les Nigériens au pardon, car le Ramadan est un mois de pardon et de paix. Ils ont souhaité voir l’ensemble des Nigériens travailler pour la construction de la paix, de l’unité nationale et de la fraternité et pour le bien de la population.

Ali Maman(onep)

04 juin 2018
Source : http://www.lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique