Visite du ministre de la Communication à l’Office National d’Edition et de Presse : M. Habi Mahamadou Salissou salue les efforts de l’Office et s’engage à le soutenir dans l’accomplissement de sa noble mission

Habi Mahamadou Salissou Visite Onep.jpgLe ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, accompagné par ses plus proches collaborateurs, a effectué, hier matin, une visite à l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP). Ce déplacement, qui s’inscrit dans le cadre d’une tournée de prise de contact avec les médias publics et privés, vise à s’enquérir des conditions de travail des agents et du fonctionnement de cet organe de presse clé qu’est l’ONEP.

Accueilli à son arrivé par le Directeur Général de l’ONEP, M. Alio Daouda, le ministre de la Communication et sa délégation ont eu droit à une visite guidée des différents services, avant de participer à une réunion avec la direction et le personnel. Dans chaque service visité, M. Habi Mahamadou Salissou a été informé du déroulement des activités et a eu des réponses à ses questions et préoccupations.

A la grande salle de Rédaction, le ministre Habi Mahamadou Salissou a reçu les explications du Directeur de la Rédaction et des Centres Régionaux (DRCR) sur le fonctionnement de son service. L’insuffisance de journalistes oblige les responsables de la rédaction à se concentrer sur la couverture des activités officielles, ce qui du coup, impacte négativement la production d’articles de fond sur des sujets portant sur les faits sociaux, culturels, économiques et environnementaux, etc. Dans une tentative désespérée de palier à ce problème, il a été fait appel à des appelés du service civique national, mais la rudesse du travail de journaliste de la presse écrite fait que la plupart de ces jeunes diplômés abandonne quelques temps seulement après leur prise de service. En dernier recours, il a été nommé des responsables de Desk avec pour mission la production et la centralisation d’articles dans leurs domaines. Là encore, ils n’y arrivent pas, car les rédacteurs en chef « se retrouvent le plus souvent dans l’obligation de mobiliser l’ensemble des reporters pour répondre aux multiples sollicitations des institutions», laisse entendre le Directeur de la Rédaction, M. Assane Soumana.

A l’imprimerie, le ministre de la Communication a pu constater de lui-même le caractère obsolète des équipements. Les deux petites machines d’impression sont dépassées et exigent un apport conséquent en main d’œuvre. De plus, le tirage quotidien de 5000 exemplaires pour Le Sahel – du Lundi au Jeudi - et celui de 6000 exemplaires du Sahel Dimanche (chaque vendredi), usent ces vieilles machines qui tombent en panne fréquemment. Chaque année, la facture de maintenance de l’imprimerie va crescendo et risque de devenir un gouffre financier pour les comptes de l’Office National d’Edition et de Presse (ONEP).

A l’heure actuelle des technologies et de l’innovation, le pliage et l’encartage des exemplaires de journaux se font toujours à la main ; un travail difficile qui exige à lui seul de mobiliser une demi-douzaine d’agents. Sur dotation de l’Etat du Niger, une machine ultramoderne a été commandée et installée dans le nouveau bâtiment de l’ONEP. Malheureusement, pour cause d’une mauvaise exécution de ce marché, aucun technicien n’a pu être formé à travailler sur cette machine à quatre (4) couleurs. Sa mise en fonction permettra de sécuriser 1,6 à 2,8 millions de francs CFA que l’office dépense par semaine dans les imprimeries privées pour l’impression des pages en couleur de l’hebdomadaire Sahel

Dimanche.

Le ministre de la Communication, M. Habi Mahamadou Salissou, a passé par la diffusion, la documentation et la section photo où il a apprécié le travail de sauvegarde de la mémoire nationale qui s’y fait. A la section photo et à la documentation, l’archivage se fait toujours de manière traditionnelle. Il a été porté à l’attention du ministre, la nécessité de procéder à un archivage numérique de cette mémoire collective. La section photo, à elle-seule, détient des milliers de clichés qui retracent la vie des grands hommes d’Etat du Niger, des indépendances à nos jours.

C‘est après avoir fait le tour de tous les services de l’Office National d’Edition et de Presse que le ministre de la Communication et le Directeur

Général de l’ONEP ont tenu une réunion avec l’ensemble du personnel. Au cours de cette rencontre, le Directeur Général, M. Alio Daouda, a rappelé que l’ONEP poursuit une mission de service public et qu’il a pour mission la conception, la fabrication et la diffusion des publications ; la gestion des activités de publication et d’impression et la recherche et l’insertion des messages publicitaires dans les publications dont il assure la gestion. M. Alio Daouda a sollicité l’appui du ministre pour le recouvrement des impayés accumulés par l’administration publique et le rehaussement de la subvention étatique. Il sollicite aussi l’implication des autorités de tutelle pour régler définitivement la finalisation de l’installation et le démarrage de la nouvelle machine commandée depuis trois ans, afin de permettre à l’ONEP d’améliorer la qualité technique de ses productions.

Pour le délégué du personnel, Laouali Souleymane, il est urgent de procéder au recrutement de personnel pour pourvoir aux postes laissés vacants par les nombreux retraités. Avec le départ à la retraite annoncé des agents expérimentés, le risque est de se retrouver dans quatre ou cinq ans, avec un personnel qui n’a pas bénéficié de l’encadrement de ses ainés et qui risquerait d’apprendre sur le tas.

En prenant la parole pour tirer les conclusions sur les différentes interventions, le ministre s’est tout d’abord réjoui de cette visite à l’ONEP, avant d’adresser ses très vives félicitations aux responsables et à l’ensemble du personnel de l’ONEP pour les efforts consentis dans l’accomplissement de leur noble mission d’information, de sensibilisation, d’éducation et de distraction des Nigériens. «Nous sommes fiers de nous retrouver ici à l’ONEP, parce que de loin on ne sait ce qui s’y passe. Nous sommes venus, nous avons découvert et nous sommes ébahis, et même souvent émus par le degré de l’abnégation dont vous faites preuve au travail, par le nationalisme et le professionnalisme que vous montrez pour servir le Niger et le monde extérieur, pour que l’information écrite soit ! La vraie est dite, la bonne elle est écrite, la bonne elle est lue. Et c’est ça vraiment la mission attendue de vous, et vous l‘accomplissez si bien», a affirmé le ministre.

Aussi, le ministre de la Communication a-t-il exprimé son ferme engagement à ne ménager aucun effort pour appuyer l’ONEP dans sa noble mission en vue de relever ensemble les défis. C’est ainsi que pour ce qui est de la finalisation de l’acquisition de la machine d’impression dont l’Etat a doté l’office, le ministre a promis d’appeler le fournisseur pour s’enquérir de la situation de blocage à son niveau et prendre les mesures idoines. L’entrepreneur qui a construit le nouveau bâtiment sera aussi entendu.

Relativement aux préoccupations des responsables de l’Office portant sur le recouvrement des impayé des frais d’abonnement et d’insertions qui s’accumulent, M. Habi Mahamadou Salissou se dit conscient que les institutions publiques doivent faire l’effort de remettre l’Office National d’Edition et de Presse dans ses droits.

D’autre part, pour pallier le manque criard de journalistes et autres membres du personnel, le ministre de la Communication s’est dit convaincu que seul le recrutement permettra d’étoffer davantage les lignes des deux journaux étatiques. Sur un tout autre plan, le ministre s’est engagé à mener un travail de lobbying pour qu’un journaliste de la presse écrite publique puisse siéger au prochain Conseil Supérieur de la Communication.

«Aujourd’hui, tout le monde sait dans quelles conditions difficiles vous travaillez à l’ONEP. Aussi, au nom du Président de la République, SE. Issoufou Mahamadou, qui lit ces journaux, et au nom du gouvernement, je tiens à vous féliciter. Nous allons vous accompagner en transmettant au niveau du gouvernement, et au plus haut niveau, toutes vos préoccupations», a conclu le ministre.

Souleymane Yahaya

18 mai 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique