Niger: opposition et société civile font front commun contre le gouvernement

Farna Diaspora DemokratieMardi 15 mai après-midi, les partis comme le Front pour la restauration de la démocratie et la défense de la République (FRDDR), le Front de l'opposition indépendante (FOI), les partis politiques non affiliés et le Cadre de concertation et d'action citoyenne (CCAC) de la société civile ont signé un accord pour donner naissance au Front démocratique républicain. Il s'agit d'un cadre qui leur permettra de coordonner leurs actions de protestation contre l'actuel gouvernement.

}Les droits et libertés sont sérieusement menacés dans le pays. L’Etat de droit est vidé de son contenu, le dialogue politique est en panne, le dialogue social également. Donc aussi bien les forces sociales, que les forces politiques ont jugé les gens de conjuguer leurs efforts à travers un cadre de concertation, c’est le nouveau front, pour que nous puissions tout mettre en œuvre pour défendre l’Etat de droit et la démocratie qui sont menacés, et offrir un espoir aux Nigériens. Les objectifs de ce cadre, c’est d’abord mettre un frein à la dérive au Niger. Il n’est même pas possible de manifester, il n’est pas possible d’avoir une opinion, il n‘est pas possible d’avoir une opinion, il n’est pas possible d’exercer les droits les plus élémentaires garantis par la Constitution. Au Niger, on peut vous déporter, on peut même vous déchoir quasiment de votre nationalité pour votre opinion. Nous disons que s'en est trop.

17 mai 2018
Source : http://www.rfi.fr/afrique/

Imprimer E-mail

Politique