Lancement, par le Premier ministre, de la campagne nationale de vulgarisation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruption

Lancement, par le Premier ministre, de la campagne nationale de vulgarisation de la Stratégie nationale de lutte contre la corruptionLe Premier Ministre, chef du gouvernement SE. Brigi Rafini a présidé, le mercredi 2 5 avril 2 0 1 8 à Tahoua, la cérémonie officielle de lancement de la campagne nationale de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption au Niger. C’était en présence des membres du gouvernent, des députés nationaux, du président de la HALCIA et de plusieurs invités.

L a corruption est un fléau qui affecte négativement le développement et altère la jouissance des droits fondamentaux de l’homme. Conscient de cet état de fait, l’Etat et ses partenaires ont décidé du lancement de la campagne nationale de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption. En donnant le coup d’envoi officiel de la campagne nationale de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption, le Premier Ministre, a réaffirmé la détermination du gouvernement dans la lutte contre la corruption. «Je voudrais mesdames et messieurs réaffirmer la détermination du gouvernement à ne ménager aucun effort dans cette lutte qui sera implacable contre la corruption » a averti le Chef du gouvernement. A ce titre, SE. Brigi Rafini a rappelé que le Niger dispose d’un instrument spécialisé qui œuvre dans ce domaine depuis plusieurs années dénommée la HALCIA, la haute Autorité de lutte contre la corruption et les infractions assimilées. Cet organisme a été renforcé dans ses prérogatives pour mener à bien sa mission.

« Je voudrais réaffirmer la détermination du gouvernement à ne ménager aucun effort dans cette lutte qui sera implacable contre la corruption» déclare SE. Brigi Rafini

«Je voudrais aussi à présent lancer un appel pressent à l’endroit de tous les Nigériens et particulièrement de la jeunesse pour leur dire que nous sommes tous des croyants. En islam, prendre ou accepter la corruption c’est du HARAM, surtout quand la personne est dans l’administration publique. Alors bannissons à jamais la corruption » a déclaré SE. Brigi Rafini. La campagne de vulgarisation de la stratégie nationale de lutte contre la corruption se fera en plusieurs axes à savoir le renforcement de la prévention de la corruption ; l’amélioration des systèmes de répression de la corruption et la promotion du partenariat en matière de lutte contre la corruption.

Auparavant, le gouverneur de la région de Tahoua Moussa Abdourahmane le premier à prendre la parole au cours de la cérémonie officielle de lancement a indiqué que la population de Tahoua adhère aux idéaux de la lutte contre la corruption. «La lutte contre ce phénomène devient une nécessité impérieuse c’est pourquoi la population de la région de Tahoua adhère aux idéaux avec les autres composantes de la communauté nationale à agir pour un environnement et une société débarrassée de corruption et pour un Niger renaissant » a-t-il affirmé. Quant au président de la HALCIA, M. Ghousmane Abdourahmane, il a rappelé les missions assignées à cette institution de l’Etat à savoir : Mener des investigations sur tous les faits de corruption et d’infractions assimilées sur l’ensemble du territoire national et contribuer à l’élaboration des politiques et stratégies de prévention de la corruption et à leur mise en œuvre. « La corruption est élevé au rang des fléaux par l’organisation des nations unies est un obstacle au développement, il y a lieu donc de s’organiser pour apporter une réponse à la hauteur de la dangerosité du phénomène» a précisé le président de la HALCIA.

Abdou Abdourahmane ONEP TAHOUA

1er mai 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique