Atelier de validation du plan d’action national sur l’emploi dans le secteur sanitaire et social et la croissance économique : Disposer de ressources humaines en santé pour relever le défi de la couverture sanitaire universelle

Le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, M. Mohamed Ben Omar, a procédé hier matin à l’ouverture officielle des travaux de l’atelier de validation du plan d’action national sur l’emploi dans le secteur sanitaire et social et la croissance économique du Niger et celui du projet de « Pipeline Rural » dans la région de Diffa. Toutes les régions du pays prennent part à cet atelier.

Le Plan d’Action National qui est au centre de ces travaux de deux jours, est le fruit d’un long processus dont le point de départ a été la création en mars 2016, par le Secrétaire Général de l’ONU, d’une commission de haut niveau sur l’emploi en santé et la croissance économique. Suite à cet événement, la réunion des ministres chargés de l’Emploi et de la Santé de l’espace UEMOA tenue en mars 2017 à Abidjan, a permis d’identifier les principaux éléments d’un plan d’action régional. Au Niger, une retraite technique à Dosso en février 2018 a permis aux experts nationaux en charge du dossier d’élaborer un projet pilote de développement d’un « pipeline rural » dans les secteurs de l’éducation, de la santé et de l’agriculture pour promouvoir le développement économique de la région de Diffa.

Le représentant du bureau de l’OMS au Niger, présent à l’ouverture de l’atelier, a réitéré l’engagement de l’Organisation Mondiale de la Santé à accompagner le Niger dans ses efforts pour disposer de ressources humaines en santé, qui relèveront le défis de la couverture sanitaire universelle et contribueront efficacement à son développent économique. Dr Bienvenue Baruani Ngoy a aussi assuré qu’après validation du plan d’action national, l’OMS s’engage à « faire le plaidoyer auprès des agences-sœurs » pour sa prise en compte.

Procédant à l’ouverture officielle des travaux, le ministre Mohamed Ben Omar a rappelé l’importance capitale que revêt cet atelier pour le gouvernement du Niger qui, malgré les efforts fournis ces dernières années en matière d’emploi des ressources humaines en santé, est conscient que beaucoup reste à faire. Pour le ministre de l’Emploi, du Travail et de la Protection sociale, il est important de souligner que « si le phénomène du chômage et du sous-emploi constitue l’une des préoccupations majeures de tous les pays africains, il l’est davantage pour les pays à faible revenu comme le nôtre ». D’après les organisateurs de ces assises, le plan d’action national du Niger a été reconnu par le siège mondial de l’OMS comme étant l’un des mieux élaborés des pays de la zone UEMOA.

Souleymane Yahaya

26 avril 2018
Source : http://lesahel.org/

Imprimer E-mail

Politique